• Combezou : «  Le Racing a 50 joueurs de haut niveau »
    Combezou : «  Le Racing a 50 joueurs de haut niveau »
Publié le / Modifié le
Top 14

Combezou : «  Le Racing a 50 joueurs de haut niveau »

Le centre du Castres Olympique, s’attend à une grosse rencontre contre le Racing 92, qui n’a pas gagné face aux Tarnais depuis 2014.

La victoire face à Grenoble a fait du bien avant une nouvelle réception, celle du Racing 92.

On restait sur trois matchs sans victoires, celle à la Rochelle était dure, même si les Rochelais n’ont pas volé leur victoire. Ensuite on ne prend qu’un point au Stade français dans les conditions qu’on connait. Il fallait remettre les pendules à l’heure. C’est chose faîte.

 

Réception du Racing 92, contre qui vous n’avez pas perdu l’année dernière.

Ils font un très bon début de saison, ce sont les champions de France. Mais tout est remis à zéro par rapport à l’année dernière. À nous de répondre présent sur cette première très grosse confrontation. La Racing possède 50 joueurs de haut niveau, quand ce n’est pas Carter, c’est Rémi (Talès) qui rentre et qui est un joueur international. Derrière ils sont monstrueux, devant je n’en parle pas. Ce club peut jouer sur les deux tableaux. Et les clubs qui font du turn-over sont ceux qui gagnent à la fin.

 

Vous vous attendez à quel type de match ?

Le Racing a une philosophie d’occupation. Les joueurs aiment lancer le jeu, avoir le ballon et on l’a vu le week-end dernier face à Toulon. Ils sont très précis. À la moindre erreur, vous vous faites punir.

 

Par rapport à l’année dernière à la même époque, l’équipe se sent comment ?

On a réédité un peu le même début de saison. L’année dernière on avait perdu face à Grenoble à Pierre Antoine, à peu près à  la même époque. L’état d’esprit est super, il y a encore besoin de mettre le collectif en place, trouver encore plus de précision.

 

La paire de centre est une affaire qui marche bien au Castres Olympique, avec les arrivées d’Ebersohn et Taumoepeau et l’émergence du jeune Vialelle, on sent une concurrence saine et efficace ?

Les quatre centres s’entendent très bien. On a tous un but collectif. Quand on voit des arrivées comme cela, c’est une formalité, il faut tout donner à l’entraînement.

Par Philippe Péronne

 

 

 

 

midi olympique
Réagir