• Ils ont 6 millions pour recruter
    Ils ont 6 millions pour recruter
Publié le / Modifié le
Top 14

Ils ont 6 millions pour recruter

Avec les départs de Dusautoir, Albacete, Johnston et McAlister, Toulouse va retrouver des moyens pour se renforcer.

À Toulouse une page d’histoire va se tourner. Dusautoir (34 ans), Albacete (35 ans), Johnston (35 ans) ou McAlister (33 ans) vivent normalement leurs derniers mois en rouge et noir. Des joueurs historiques qui sont à l’heure actuelle les plus gros contrats du club. Leurs départs ou retraites vont permettre aux recruteurs toulousains de bénéficier d’une enveloppe de six millions d’euros de masse salariale à dépenser. Il va d’abord falloir conserver les forces vives du club, libres en juin prochain et courtisées. On pense à Kakovin, Galan mais surtout Camara. Le troisième ligne, actuellement convalescent en raison d’une rupture du ligament croisé antérieur d’un genou, serait sur le point de donner son accord à Montpellier, qui lui a offert un contrat mirobolant sur quatre ans. à tel point que dans les couloirs d’Ernest-Wallon, on aurait fait le deuil de l’un des grands espoirs français en troisième ligne. Le Stade toulousain est même « attaqué » sur ses joueurs sous contrat. Le talonneur Christopher-Eric Tolofua n’a pas hésité à s’engager dès la saison dernière pour l’an prochain avec les Saracens. Le Racing 92 suit avec attention les prestations de Yoann Huget sous contrat pour une saison encore.

Le Stade soumis à la concurrence

Du côté des arrivées, le Stade toulousain a réussi un très joli coup en engageant pour trois saisons Charlie Faumuina, le pilier droit des All Blacks (29 ans, 33 sélections). Autre signature obtenue, celle du demi de mêlée de Castres Antoine Dupont (19 ans), à un poste où les prétendants ne manqueront pourtant pas l’an prochain, avec Bézy (qui vient de prolonger trois ans), Doussain (qui pourrait être fixé à l’ouverture) et Marques (débarqué cet été de Pau). Pour le reste, Toulouse a multiplié les contacts avec plusieurs jeunes prometteurs comme les Bordelais Jefferson Poirot (qui devrait filer à Clermont), Clément Maynadier et le capitaine Louis-Benoit Madaule.

Enfin, dernier dossier épineux celui du poste d’ouvreur, car outre le Néo-Zélandais McAlister, Toulouse ne retiendra pas l’Anglais Toby Flood et s’est mis à la recherche d’au moins un joueur, Zack Holmes. Des pourparlers très avancés (comme révélé dans notre édition papier du 1er septembre) sont en cours. Il s’agit du choix numéro un de Mola qui apprécie tout particulièrement son profil. Mais La Rochelle n’a pas dit son dernier mot. Et puis surtout depuis deux ans, Toulouse découvre qu’il ne s’agit plus de contacter un joueur pour qu’il signe chez lui. Guirado puis Trinh-Duc ont préféré Toulon, alors que le Stade s’attachait à les convaincre. Après avoir été dépassé par le RCT sur le marché des transferts, le Racing, Clermont et Montpellier viennent aujourd’hui empiéter sur les plates-bandes du club le plus titré de France.

Pierre-Laurent Gou
Voir les commentaires
Réagir