La bête noire agenaise a encore frappé

  • La bête noire agenaise a encore frappé
    La bête noire agenaise a encore frappé
Publié le , mis à jour

Dominateurs durant une heure, les Montois ont perdu une rencontre (21-23) largement à leur portée face à des Agenais qui, décidément, ne leur réussissent pas.

RESUME

Les Montois peuvent s’en vouloir de n’avoir pas su concrétiser en première période leur large domination. Menant seulement 13-6 à la pause alors qu’ils avaient fait tout le jeu, ils semblaient s’envoler en seconde période grâce à un essai de leur ailier Salawa. Mais les Agenais, après avoir renversé Biarritz la semaine dernière dans les derniers instants, allaient refaire le même coup. Avec un jeu simpliste et minimaliste mais bougrement efficace, ils remettaient à l’heure de jeu la main sur le ballon. Un premier essai après une interminable série de pick and go, un deuxième après un ballon porté suite à une pénaltouche leur permettait de revenir à un point et d’attendre une faute montoise, qui arrivait à la 78ème minute. Burton Francis ne se privait pas de transformer la pénalité de la victoire. Le hold-up parfait.

 

LE TOURNANT DU MATCH

Certainement les deux énormes occasions d’essai laissées en route par les Montois en première période. Sur une percée de James dans les 22 mètres agenais, Julien Cabannes venu à l’intérieur ne pouvait contrôler le ballon alors que l’en-but lui tendait les bras. Quelques minutes plus tard, il recevait une longue passe de son ouvreur en bord de touche, crochetait son vis-à-vis, mais échappait le ballon au moment d’aplatir sur le placage désespéré d’un adversaire. Le break aurait été fait avant la pause, et la face du match en aurait sûrement été changée.

 

L’ESSAI DU MATCH

Le deuxième essai montois. Partie d’un côté fermé après mêlée qui décalait Cabannes dans son couloir, lequel remisait à l’intérieur pour Taulanga, l’action rebondissait grand côté. Dorian Laborde arrivé plein fer percutait son vis-à-vis. La libération rapide permettait, grâce aux transmissions express de Mirande et Laousse-Azpiazu, de décaler Salawa, qui culbutait le dernier défenseur avant d’aplatir.

 

L’HOMME DU MATCH

Assurément Burton Francis, l’ouvreur agenais, qui sans faire un grand match, a su, par la justesse et la longueur de son jeu au pied, maintenir son équipe à flot dans les moments difficiles, avant de réussir une transformation très excentrée et la pénalité de la victoire de 45 mètres à gauche des poteaux à la 78ème minute.

LES MEILLEURS À Agen : Francis, Erbani, Decron, Abadie, Demotte, Mchelidze, Miquel

À Mont-de-Marsan : Cabannes, Salawa, Taulanga, Garrault, Malafosse, Caudullo

 

Par Pierre Baylet

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?