• Lagrange : « Jouer Bayonne c’est toujours particulier »
    Lagrange : « Jouer Bayonne c’est toujours particulier »
Publié le / Modifié le
Top 14

Lagrange : « Jouer Bayonne c’est toujours particulier »

Originaire de Bayonne et formé dans ce club, le deuxième ligne du Stade Rochelais, Damien Lagrange, s’exprime sur son début de saison et sur le fait de retrouver le club qui l’a fait grandir.

Retrouver Bayonne samedi va être une sensation particulière pour vous ?

« Oui jouer Bayonne c’est toujours particulier. Je viens de là-bas, je connais encore beaucoup de joueurs en face. D’autant plus que je connais bien le coach qui m’a entraîné quand j’étais en cadet. »

Avez-vous une analyse sur cette équipe de Bayonne ?

« Le fait de solliciter beaucoup les ¾ et de jouer beaucoup à la main correspond au jeu qu’aime Vincent Etcheto. Quand je l’ai connu à ses débuts, il a toujours eu cette envie folle de faire jouer le ballon et de le faire vivre. Aujourd’hui, on voit que ça ne leur a pas trop réussi, ils vont certainement varier les formes de jeu et commencer à s’adapter petit à petit au Top 14. Cela reste malgré tout une équipejoueuse qui sait très bien jouer au rugby. »

A force de les rencontrer depuis que vous êtes parti, cela vous touche toujours autant ?

« Maintenant c’est fini. La première fois que je les ai rencontré c’était très fort d’autant plus que c’était à Bayonne mais aujourd’hui ce n’est plus la même chose. »

Personnellement, vous disiez en fin de saison dernière que vous étiez déjà focalisé sur la saison actuelle, quel est votre jugement sur vos prestations dans ce début de saison ?

« Disons que la saison dernière, j’avais l’impression que c’était mon frère qui jouait. Mais aujourd’hui j’ai l’impression de donner une autre image de moi vis-à-vis des gens qui m’ont recruté. Oui j’étais très malheureux l’an passé et je me suis donné les moyens cette année de pouvoir exister dans cette équipe. »

La confiance est-elle totalement revenu aujourd’hui ?

« J’ai l’impression que même de la part des entraîneurs, cette confiance se réinstalle donc j’espère que cela va continuer. A moi de faire de bonnes performances, car je le savais en signant ici, la concurrence est rude. »

A l’origine vous deviez signer à Bayonne, comment la transition s’est opérée ?

« Il se trouve qu’à l’origine j’avais en effet signé à Bayonne vers octobre/novembre. Le projet me paraissait intéressant mais le club est redescendu en Pro D2 et au vue de ma saison avec Oyonnax, je ne me voyais pas redescendre en Pro D2. J’ai eu la chance que la Rochelle m’appelle et j’ai donc signé ici en 2015. »

Par Jessica Fiscal.

midi olympique
Réagir