Où s'arrêtera Soyaux-Angoulême ?

  • Où s'arrêtera Soyaux-Angoulême ?
    Où s'arrêtera Soyaux-Angoulême ?
Publié le , mis à jour

Soyaux-Angoulême, au terme d'une rencontre maîtrisée, s'impose 25-15 sur Montauban et monte sur la deuxième place du podium. Qui arrêtera le promu ?

Soyaux-Angoulême 25 - 15 Montauban

 

Résumé de la rencontre

Grosse entame des Charentais qui prenaient le jeu à leur compte grâce au travail du paquet d’avants et une défense intraitable. Ils prenaient le score sur deux pénalités de Ric-Lombard mais les Montalbanais réagissaient et montraient qu’eux aussi avaient un gros pack. Ils investissaient le camp angoumoisin et profitaient d’une supériorité numérique, suite au carton jaune infligé à Kruger, pour envoyer leur pilier Tekassala à l’essai. La réaction charentaise était immédiate et Ric-Lombard passait une nouvelle pénalité sur la sirène pour donner l’avantage à son équipe (12-10 à la pause).

La seconde période était équilibrée même si Ric-Lombard creusait l’écart (15-10, 57è). Sauf que sur une erreur d’appréciation de la défense charentaise, le ballon profitait à Swanepoel qui aplatissait en coin. 15 partout, tout était à refaire pour les locaux. Et ils allaient le faire sous la forme d’un essai de pénalité transformé par Ric-Lombard (22-15) et à deux minutes du terme Ric-Lombard délivrait tout le stade en réussissant une pénalité qui mettait le SAXV hors de portée d’un retour montalbanais. 25-15, score final. Une quatrième victoire qui propulse le promu à la seconde place. Qui l’eût cru ?

 

Le fait du match

Les joueurs disputaient la cinquante-quatrième minute de la rencontre quand Labadie récupérait le ballon, tapait à suivre pour lui-même et aplatissait entre les poteaux. Sauf que l’arbitre n’accordait pas l’essai pour une faute préalable d’un joueur de Montauban. La pénalité réussie par Ric-Lombard creusait l'écart au score mais ne faisait pas les affaires comptables du SAXV.

 

Le joueur de la rencontre

Nous pourrions en citer plusieurs mais le troisième ligne Shalva Sutiashvili a été exceptionnel ce vendredi soir. Dans tous les bons coups, il n'a cessé de faire progresser sa mêlée et a plaqué à tour de bras, empêchant les Montalbanais de mettre leur jeu en place. Un gros match du capitaine Géorgien.

 

Les meilleurs

Sutiashvili, Ric-Lombard, Christophe, Laulhé, Ayestaran ; Bosviel, Gibouin, Sergueev, Swanepoel.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?