Oyonnax affiche son caractère

  • Oyonnax affiche son caractère
    Oyonnax affiche son caractère
Publié le , mis à jour

Un essai audois en fin de match aurait pu priver les Oyonnaxiens d'un bonus qu'ils ont su arracher à la sirène.

Oyonnax 35 - 20 Carcassonne

Par Jean-Pierre Dunand

 

Résumé de la rencontre

Oyonnax ne pouvait boucler le premier bloc sur une suite de trois revers et Carcassonne a fait les frais de la détermination des joueurs de l'Ain. Les Audois se sont principalement consacrés à d'obscurs tâches défensives. Au vue de la débauche d'énergie de l'équipe de l'Ain, les Carcassonnais peuvent nourrir quelques satisfactions quand à leur capacité à tenir le choc, malgré les quatre essais encaissés.

 

L'essai de la rencontre

Celui inscrit après moins de deux minutes de jeu donna le ton et souligna toute la détermination des Oyonnaxiens. Les Audois n'eurent même pas l'occasion de toucher le ballon sur le coup d'envoi donné par l'équipe de l'Ain. Emportés par une première déferlante, ils se mirent à la faute. Cibray jouait rapidement la pénalité et au bout du mouvement Tawalo ouvrait le score.

 

Le fait du match

Face à Colomiers puis à Dax, Oyonnax, en tête à la marque, avait payé cher son indiscipline. Contre Carcassonne le tir a été rectifié. Certes, Carcassonne, par la botte de Latorre auteur d'un sans faute, a su entretenir le suspens en profitant de cinq pénalités bien placées. Mais Oyonnax, sanctionné à quatre reprises en première période - à peine plus en seconde mi-temps (cinq) - a su respecter les consignes malgré la pression de l'enjeu. Deux fois plus sanctionnés, les Audois ont même eu droit à la double peine. Une faute au sol de Paiva plaçait les Carcassonnais en infériorité numérique à l'heure de jeu. Dans un temps fort des Oyonnaxiens et sur la mêlée choisi par Oyonnax, la défense qui jusqu'alors avait bien résisté aux assauts des Rouge et Noir, ne pouvait boucher un nouveau trou devant Cibray.

 

Le joueur de la rencontre

Fabien Cibray, en bon capitaine, a pesé sur le match. C'est lui qui déclencha l'action amenant le premier essai en jouant rapidement une pénalité, lui qui pointa malicieusement le troisième essai, lui qui sans relâche orienta le jeu dans le sillage d'un pack à nouveau conquérant.

 

Les meilleurs

Cibray, Greyling, MacDonald, Faure, Ursache, Tawalo ; Latorre, Caminati, Tuinukuafe, Raynaud.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?