Pau enfonce Grenoble

  • Pau enfonce Grenoble
    Pau enfonce Grenoble
Publié le , mis à jour

Incapables de maîtriser leurs nerfs et leur avance au score, les Grenoblois ont livré une deuxième période trop fébrile pour l'emporter, à l'image d'une dernière action où ils laissèrent totalement s'échapper la victoire.

LE MATCH

Au pied du mur pour cette réception des Palois, les Grenoblois ne pouvaient pas se permettre une deuxième défaite à domicile cette saison. Jusqu'à la dernière seconde de la rencontre, les Isérois pensaient ainsi avoir obtenu la victoire en s'appuyant sur leur domination en mêlée, après avoir obtenu ce qu'ils croyaient être la pénalité de la victoire à une minute de la fin. C'était compter sans une fin de match complètement folle, et ce dernier ballon rendu par David Mélé aux Palois qui permit à ces derniers, à leur tour, d'aller chercher une victoire loin d'être imméritée après une deuxième période à sens unique.

 

LE TOURNANT

On pourrait ergoter, bien sûr, sur cet ultime choix de David Mélé de rendre un ballon aux Palois plutôt que de chercher à attendre la sirène en multipliant les temps de jeu. Mais au vrai, cela ne fut que l'aboutissement, voire le symbole, d'une deuxième période auront évolué la peur au ventre, incapables de gérer l'avantage de 13 points acquis juste avant la mi-temps. À tel point que l'essai qui permit aux Palois de reprendre l'avantage au score, inscrit par Vatubua sans aucune autre raison qu'un plaquage manqué de son vis-à-vis Tino Nemani, fait figure de véritable symbole de la partie, la défense iséroise s'étant encore avérée trop fragile dans un match aussi étouffant.

 

L'ACTION

On l'attribuera aux Palois, auteurs du premier et plus bel essai de la rencontre à la 12e minute. Sur l'avantage après un maul écroulé par les Grenoblois dans leurs 22 mètres, Colin Slade adressait une passe au pied millimétrée à son ailier Louis Dupichot, qui ne commettait aucune faute de goût en fixant le dernier défenseur alpin d'une passe à l'intérieur pour son arrière Charly Malié. Un mouvement limpide probablement travaillé durant la semaine chez les Béarnais, puisque Slade réitéra la manœuvre plusieurs fois durant la partie, semant à chaque coup de pied la pagaille dans le troisième rideau isérois.

 

LE JOUEUR

Longtemps, on pensa que Jonathan Wisniewski allait faire figure d'homme du match, de par la maîtrise de ses nerfs ainsi que par la menace permanente qu'il sut faire peser sur la défense en première période. Mais la dernière action en décida autrement... On peut ainsi logiquement décerner le titre honorifique d'homme du match à Tom Taylor, remplaçant au pied levé de Conrad Smith, qui sut par sa précision face aux perches (100 % de réussite) s'avérer le complément idéal de Colin Slade, toujours aussi inspiré dans l'animation du jeu. À noter aussi les parties très intéressantes livrées par Charly Malié et l'éternel Steffon Armitage, sans oublier l'entrée des piliers Hamadache et  Mackintosh qui compta beaucoup dans le bon second acte palois.

 

Fiche technique

Grenoble – Pau    38-39

À Grenoble – Samedi à 18h30 – 10 000 spectateurs

Arbitre : M. Charabas ( Côte Basque-Landes).

GRENOBLE > 15.F.Gengenbacher ; 14.E.Sawailau, 13.C.Farrell, 12.F.Estebanez (22.M.Nemani 50e), 11.A.Batlle ; 10.J.Wisniewski (cap.) (21.G.Bosch 55e-59e), 9.D.Mélé ; 7.F.Alexandre (19.M.Diaby MT), 8.D.Hayes (17.D.Coulson 55e-60e), 6.S.Setephano ; 5.A.Muldowney, 4.P.Kimlin ; 3.R.De Klerk (23.A.Oz 75e), 2.L.Bouchet (16.A.Héguy 50e), 1.A.Taumalolo.

PAU > 15.C.Malié ; 14.L.Dupichot, 13.T.Taylor, 12.J.Vatubua, 11.B.Pourailly ; 10.C.Slade, 9.J.Tomas ; 7.S. Armitage, 8.J.Coughlan (22.S.Dougall 63e), 6.P.Butler ; 5.J.Pierre (cap.) (18.A.Boutaty 63e), 4.F.Metz ; 3.S.Charlet (23.M.Hamadache MT), 2.M.Boundjema (16.Q.Lespiaucq 54e-59e, 63e), 1.G.Moïse (17.J.Mackintosh MT).

GRENOBLE : 2E Taumalolo (23e), Estebanez (34e) ; 2T Wisniewski (25e, 35e) ; 6P Wisniewski (3e, 9e, 17e, 20e, 40e, 62e, 70e, 79e) ;

Carton jaune : Taumalolo (50e) 

PAU : 3E Malié (12e), Coughlan (47e), Vatubua (66e) ; 3T Taylor (13e, 47e, 66e) ; 6P Taylor (5e, 29e, 38e, 42e, 75e, 80e) 

Les meilleurs: à Grenoble: Wisniewski, Farrell, Sawailau, Muldowney, Taumalolo;

À Pau: Taylor, Slade, Malié, Vatubua, S.Armitage, Butler , Couhglan, Hamadache, Boundjema ;

LES BUTEURS Wisniewski 1T/1, 8P/8 ; Taylor 3T/3, 6P/6

Évolution du score : 3-0, 3-3, 6-3, 6-10, 9-10, 12-10, 19-10, 19-13, 26-13, 26-16, 29-16 (MT) ; 29-19, 29-26, 32-26, 32-33, 35-33, 35-36, 38-36, 38-39.

Nicolas Zanardi
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?