Confiance et ambition

  • Confiance et ambition
    Confiance et ambition
Publié le , mis à jour

Nîmes affronte Castanet et compte bien réussir sa première de la saison à domicile.

Nîmes a parfaitement réussi son entrée en Fédérale 1. Frédéric Lloveras, l’entraîneur gardois, ne manque pas de s’en féliciter : « Ne pas être revenus à vide de notre premier déplacement nous apporte de la confiance. Mais ce match nul rapporté de Dijon peut aussi susciter quelques regrets. Par rapport à ce que nous avons proposé, nous pouvions espérer mieux. » Face à un autre promu, les Nîmois ont posé les premières bases pour avancer vers leur objectif défini sans surprise par leur entraîneur : « Avant tout, nous devons nous imprégner de ce championnat en restant humbles. Les deux premiers blocs seront très importants car ils vont nous permettre de nous positionner. Il est évident que le maintien constituera la priorité de la saison mais nous voulons être ambitieux. »

Après un premier match réussi, c’est donc avec confiance et ambition, sans oublier une bonne dose d’humilité, que Nîmes va retrouver la pelouse du stade Kaufmann pour ses débuts devant son public face à Castanet, « un gros morceau, une équipe rodée et bien préparée » selon Frédéric Lloveras.

Gestion d’effectif

Le coach gardois poursuit : « Nous savons à quel niveau nous devrons être performants pour exister en Fédérale 1. La dimension physique est primordiale nous avons pu le constater lors d’un match de préparation contre La Seyne. Castanet présente le même profil. Cela ne signifie pas que nous allons évoluer dans un championnat à deux vitesses. Nous avons des arguments à opposer. En revanche, on peut penser que pour les effectifs, il y a bien deux niveaux. De notre côté, tous nos joueurs travaillent. Cela demande une certaine organisation pour les entraînements mais aussi une bonne gestion du groupe pour pouvoir demeurer performant dans la durée. Quand on est dans cette démarche, l’importance des matchs à domicile n’en est que plus grande. Il ne faut pas lâcher de points. » Ce sera le mot d’ordre donné aux Gardois. Revenus avec deux points d’un premier voyage à Dijon ils sont fermement déterminés à ne pas dilapider ce petit capital.

Par Jean-Pierre Dunand

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?