Mayol fait peau neuve

  • Mayol fait peau neuve
    Mayol fait peau neuve
Publié le , mis à jour

Après plusieurs mois de travaux, le stade Mayol se montrera sous son nouveau visage cet après-midi. Moderne et fonctionnel, le stade n’a pour autant pas négligé ses supporters, rapprochant encore un peu les virages de la pelouse.

S’ils avaient retrouvé leur antre lors de la défaite face à Brive, les Toulonnais vont découvrir dimanche, lors de la réception de Clermont, un stade Mayol new-look, puisque la sous-commission départementale pour l’homologation des enceintes sportives a approuvé la première phase d’extension et de rénovation du stade. « Nous allons avoir un stade dont nous n’aurons plus à rougir, se réjouissait Mourad Boudjellal, lors de la soirée de présentation annuelle du club fin août. Il sera moderne, afin d’attaquer l’avenir sereinement. » En effet, depuis la saison passée, le club (en accord avec la ville et son sénateur maire Hubert Falco) avait fait le choix de moderniser et d’agrandir la capacité de l’enceinte. Si elle pouvait jusqu’alors accueillir 15 214 personnes, ce seront désormais près de 16 128 places qui seront mises à disposition des supporters rouge et noir. Dans cette enceinte unique de par son emplacement en centre-ville - entre le Mont Faron et la rade - et la ferveur qu’elle véhicule, Mayol, malgré son agrandissement, resterait un « stade à l’anglaise » grâce, notamment, à la proximité qui existe entre les joueurs et les supporters.

Mayol dans le patrimoine Toulonnais

Comme le clamait haut et fort Mourad Boudjellal lors de la soirée de présentation : « Le RCT est devenu un lieu de business et le stade Mayol doit s’adapter à l’ampleur qu’a pris le club. » Depuis des dizaines d’années, le RCT fait briller la ville de Toulon et Mayol en est son patrimoine. Mais s’il fait partie de l’histoire toulonnaise, le stade devait impérativement subir un lifting pour s’adapter aux réalités du professionnalisme. Les changements principaux ? Les grillages déjà ôtés de la tribune Delangre (virage côté mer) qui rapproche les supporters de la pelouse, la mise aux normes pour les personnes à mobilité réduite, une infirmerie à disposition du public et surtout la création d’un quart de virage qui devrait voir le jour d’ici décembre (et sera fonctionnel pour la saison 2017-2018) et porterait la capacité du stade Mayol à près 18 500 places.

À noter également que le stade du RCT va devenir l’un des tout premiers stades de rugby connecté. Un pas de plus vers la modernité indispensable aux exigences du professionnalisme. La première conséquence de ce Mayol revisité ? Le RCT ne délocalisera que deux rencontres cette saison, face à Montpellier le 2 octobre prochain puis face à Toulouse (23e journée). Enfin, Mourad Boudjellal affirme vouloir faire de Mayol l’un des stades de rugby les plus confortables de France… Objectif qui semble tout sauf vain tant le RCT et la ville de Toulon regardent dans la même direction depuis maintenant une dizaine d’années.

Par Pierrick Ilic-Ruffinati

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?