Elections reportées ?

  • Elections reportées ?
    Elections reportées ?
Publié le , mis à jour

Alain Doucet espère obtenir un vote décentralisé, si 190 clubs demandent une AG extraordinaire. Le scrutin pourrait être retardé. Mais Laporte n’est pas d’accord...

Les élections fédérales vont-elles vraiment se tenir le 3 décembre comme prévu ? Alain Doucet, n’a pas perdu l’espoir d’un coup de théâtre qui pourrait changer le cours de ce scrutin. « L’article 30 des statuts de la FFR explique que si 10% des clubs demandent une assemblée générale extraordinaire, cette requête doit être exaucée. 10%, c’est 190 clubs (sur les 1 885 censés voter, N.D.L.R.). Il faut aussi savoir que la date du 3 décembre n’est pas impérative car nous avons jusqu’au 31 mars pour tenir l’élection. Le tennis, par exemple, va voter en février. »

L’enjeu serait de profiter de cette AG pour faire adopter le vote décentralisé, une mesure que tous les candidats soutiennent en théorie mais que Pierre Camou, président de la FFR a estimé impossible à mettre en place, faute de temps. Alain Doucet a donc transmis une lettre type à tous les clubs pour qu’ils envoient leur demande au pouvoir fédéral. Pour mettre au point cette «offensive» juridique, Doucet a trouvé un allié de poids, Olivier De Chazeaux, important avocat parisien et ex-député maire de Levallois-Perret. Il s’est présenté de lui-même à l’ancien secrétaire-général de la FFR en tant que fan de rugby (ses fils jouent à Courbevoie).

Un vote début 2017 ?

Alain Doucet et Bernard Laporte, les deux challengeurs de Pierre Camou, sont persuadés qu’un vote électronique direct de chaque club leur serait favorable car il contournerait le fameux système des gros-porteurs de voix, les présidents de comité, clés de voûte du système fédéral depuis la nuit des temps. à Pouyastruc, pour son premier meeting, Alain Doucet n’a pas manqué de brandir une lettre du ministère des Sports datée du 9 juin qui autorisait la FFR à mettre un scrutin électronique en place. « Je regrette que le président sortant, seul informé de la position du Ministre, n’ait pas jugé utile d’engager la réforme nécessaire. Et qu’il n’ait pas profité du congrès de Pau en juillet pour initier cette évolution attendue par tous les clubs. »

Pour arriver à ses fins, l’ex-secretaire général de la FFR, a besoin d’apporter les 190 lettres de clubs pour convoquer deux assemblées générales dans les semaines qui viennent (deux, parce que le quorum de la première est très exigeant). La deuxième voterait le passage au vote décentralisé et le scrutin pourrait se tenir début 2017. « Il faut comprendre que la décision sera immédiatement applicable alors qu’auparavant il fallait attendre le retour du ministère. »

Laporte se sent assez fort

Doucet espère prendre Pierre Camou au piège puisque celui-ci s’est déclaré favorable sur le principe au vote décentralisé. Dans leur esprit les difficultés de l’organisation matérielle du vote décentralisé (recours à un prestataire informatique par exemple) ne poseraient pas de problème puisque la FFR a jusqu’au printemps prochain pour organiser le scrutin. Alain Doucet, comptait peut-être aussi sur le support au moins implicite du camp Laporte dans son opération et dans la collecte des 190. Selon nos informations, il ne l’obtiendra pas. Bernard Laporte en campagne depuis près d’un an, ne serait pas favorable à un report qui offrirait à Pierre Camou du temps pour convaincre des clubs de voter pour lui, et aussi pour arriver à finaliser le financement du Grand Stade. L’ancien patron du XV de France est convaincu que l’opposition à Camou serait plus importante qu’annoncée et il compte sur l’élection du 3 décembre pour la dévoiler au grand jour. Pour illustrer sa pensée, son entorugae faisait remarquer que cette semaine le président Pierre Camou tenait une réunion pubique sur Bordeaux qui a mobilisé ... 20 personnes quand celle de l’ex-secretaire d’état comptait plus de 200 personnes...  

Par J.P avec P-L.G

Jérôme Prévot
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?