Pau : promesse tenue

  • Pau : promesse tenue
    Pau : promesse tenue
Publié le , mis à jour

En remportant une victoire précieuse à Grenoble Les hommes de SImon Mannix ont aussi démontré leur progrès et s’ils confirment face à Bordeaux s’éclairciraient définitivement leur avenir.

Ils étaient peut-être les seuls à croire à la victoire. Ils y allaient pour cela. Leur manager Simon Mannix avait d’ailleurs aligné sa meilleure équipe possible, en l’absence sur blessure de Conrad Smith, avec l’idée de réussir un coup. Pau n’est plus le petit nouveau du Top 14, le promu qui se débattait pour sa survie l’an passé. Non la Section a grandi et voulait le démontrer à Grenoble. Cette saison, elle entend jouer sa chance partout. « L’idée est d’essayer de bien jouer partout où l’on va. Et si on y parvient les points viendront avec », glissait Frédéric Manca ce dimanche au téléphone. L’adjoint chargé des trois-quarts de Simon Mannix était satisfait de la prestation produite par ses joueurs. « Le groupe commence à se connaître, il a gagné en expérience. On veut cette saison obtenir plus de sérénité et je crois que l’on y arrive. » Si Pau n’a pas tout réglé au niveau de ses problèmes en mêlée fermée - même si depuis deux matchs cela va mieux - au niveau du volume de jeu, les hommes de Mannix n’ont pas grand-chose à envier avec les grosses écuries du Top 14. Et même sans leurs stars All Blacks, les Dupichot, Malié, Slade et Vatubua ne manquent pas d’arguments et le démontrent chaque semaine un peu plus. Si de plus la recrue Tom Taylor, qui avait jusque-là réalisé des débuts timides, se met au diapason…

Valider le bon résultat

« Tom Taylor est un grand joueur de rugby, formé à la bonne école néo-zélandaise. À Toulon, ils n’ont pas vu le vrai Tom Taylor, parce qu’il manquait de confiance. L’environnement à Pau lui va beaucoup mieux, et je suis sûr que ce match peut lui servir de déclic. À côté de colin Slade et de Vatubua, il a formé une ligne de trois-quarts très intéressante. Le choix de lui laisser le but a été effectué par Colin Slade, qui ressentait une petite gêne et a préféré ne pas prendre de risque. Cela montre sa maturité… Et quand on a Tom Taylor comme partenaire, ce n’est pas un risque », clamait Mannix samedi soir qui avouait aussi être très fier « car nous avons produit en deuxième période le plus beau rugby joué par la Section paloise depuis que je suis arrivé ici ».

Les promesses du vestiaire ont été tenues. Après le match de Montpellier et sa cinglante défaite, les Palois se sont parlés et promis certaines choses. L’enseignement du week-end, c’est qu’il faudra compter avec eux. « Attention toutefois aux Girondins. On doit valider notre bon résultat par une victoire face à eux le week-end prochain. L’an passé, ils avaient douché notre enthousiasme suite à un succès à Montpellier », tempérait Frédéric Manca déjà projeté sur le week-end prochain.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?