Promu, vous avez dit promu ?

  • Promu, vous avez dit promu ?
    Promu, vous avez dit promu ?
Publié le , mis à jour

Deuxièmes à l’issue de ce premier bloc,les charentais réalisent un début de saison parfait. Certes ils ne s’enflamment pas mais tout le monde est prévenu. Il faudra venir à Chanzy.

Après Vannes, Biarritz et Béziers c’est au tour de Montauban de venir mordre la poussière à Chanzy. Terre imprenable depuis 2015 et la défaite face à Nevers, les Angoumoisins n’y ont plus connu la défaite depuis. Mais comme le fait justement remarquer Julien Laïrle, le manager général : « Le classement ne vaut rien aujourd’hui. Il reste vingt-cinq matchs à jouer et on se doit de rester vigilants. »

Il n’empêche ce qui est pris n’est plus à prendre et surtout ses joueurs emmagasinent de la confiance. Ils ont une fois de plus montré leur envie, leur détermination et leur solidarité. C’est ce que constatait l’enfant du pays aujourd’hui montalbanais Gautier Gibouin. « Ça me rappelle, se souvenait-il, quand on est monté, il y a trois ans. Sur l’euphorie, on avait fait une belle saison. » Alors est-ce que le SAXV est toujours sur l’euphorie de son titre de Fédérale 1 ? Ou est-ce que le recrutement a été judicieux ? Ou encore est-ce que le travail fait par le staff et les joueurs s’avère payant ? Probablement un peu des trois.

Un public conquis

Et puis avec ces résultats, l’équipe a réussi à créer un climat autour d’elle. Vendredi le public était encore plus nombreux que contre Béziers.

En outre, ils ont poussé derrière leur équipe pendant quatre-vingts minutes et sont repartis aux anges. C’est ce que constatait le troisième ligne Sébastien Laulhé. « Avec ce public, on a envie, reconnaissait-il. Déjà, la force du groupe est son état d’esprit. Alors quand cinq mille personnes t’encouragent, tu as envie de te surpasser. » Même son de cloche chez le trois-quarts centre Baptiste Cariat. « On a senti le public derrière nous du début à la fin. Forcément ça te booste. Mais rien n’est acquis. On ne doit surtout pas se relâcher. On a les clés du camion ». Et Julien Laïrle de rajouter malicieusement : « On n‘a plus qu’à bien le garer sur le parking ! »

Les têtes étaient basses du côté du staff et des joueurs de Montauban qui cependant reconnaissaient tous la supériorité sur ce match des Charentais et leur victoire amplement méritée. Christopher Whitaker, le manager général, avouait « je suis déçu mais on ne méritait pas la victoire. Le SAXV a une grosse défense, agressive qui leur a permis de gagner tous leurs contacts. Ils mettent beaucoup de pression avec cette défense et jamais on n’a su s’adapter. Je m’attendais à mieux mais maintenant il va falloir réussir un meilleur deuxième bloc ».

Par Jean-François CHRÉTIEN

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?