La Rochelle (encore) leader

  • La Rochelle (encore) leader
    La Rochelle (encore) leader
Publié le , mis à jour

Cette sixième journée de Top 14 a offert bien des surprises. Entre la victoire de Pau face à Grenoble, le carton rouge de Sergio Parisse et la victoire sur le fil du RC Toulon face à Clermont, si il y a bien une chose qu’il ne faut pas oublié c’est que le Stade Rochelais retrouve le haut du tableau.

Alors que les supportais toulonnais ne s’inquiètent pas tant que ça du départ de Boudjellal de la rade et que Clermont a mis fin à son invincibilité, ce week-end un club a aussi fait parler de lui, notamment sur les réseaux sociaux, en reprenant sa place de leader dans ce Top 14.

Ce club c’est le Stade Rochelais. Et c’est une place de leader que les Rochelais récupèrent puisque c’est la deuxième fois que les hommes de Patrice Collazo, atteignent cette première marche. Mais n’allez pas leur demander ce que représente cette place pour eux. Ils répondront tous la même chose : « c’est anecdotique, il reste vingt journées. »

Samedi soir face à l’Aviron Bayonnais, les Rochelais avaient à cœur de se racheter de leur défaite en Corrèze la semaine dernière, leur première depuis le début du championnat. Et au terme d’un match à deux vitesses, les coéquipiers de Brock James ont même réussi à décrocher une victoire bonifiée (34-17) avec deux essais des « gros » et deux essais de trois-quarts. Premiers provisoires samedi soir après leur victoire à domicile, cette place de leader est devenue complètement acquise lors de la défaite sur le fil de l’ASM à Mayol.

Et autant dire que les Maritimes ont pour habitude de côtoyer ce haut de tableau. Pour une première historique, les Rochelais étaient déjà, lors de la troisième journée, co-leaders du championnat avec Brive. Une place décrochée grâce à une deuxième victoire à l’extérieur à Castres.

Jamais descendu plus bas que la troisième place, l’une des meilleures attaques du championnat avec 19 essais inscrits est en train de s’inscrire dans la durée au sommet du Top 14. Avec le déplacement à Paris dimanche prochain, les Rochelais vont devoir cependant faire sans certains de leurs cadres, à l’image de Zeno Kieft, sorti sur blessure face à Bayonne. Un match décisif certainement avant la réception de Toulon le 8 octobre.

Par Jessica Fiscal.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?