Altrad et ses coachs...

  • Altrad et ses coachs...
    Altrad et ses coachs...
Publié le , mis à jour

L’arrivée de Vern Cotter à la tête de Montpellier a été officialisée. Mohed Altrad en fini, donc, avec l’ère Jake White. Il n’a pas supporté le comportement du Sud-Africain, l’an passé. Depuis son arrivée en 2011, il s’est séparé de deux managers, Fabien Galthié et Jake White, en mauvais termes.

On l’a tous connu cette situation… Vous savez ? Quand vous venez de rompre avec votre petite-amie, une question vous vient à l’esprit… faut-il rester amie avec elle ? Qui sait… c’est toujours utile une ex. Pour Mohed Altrad la question ne s’est jamais posée. Et nul doute que Jake White, actuel manager général du MHR, partant en fin de saison, ne restera pas copain copain avec Mohed Altrad. Et nul doute qui ni lui, ni Fabien Galthié entraîneront de nouveau le club de l’Hérault. Hier, le MHR a officialisé la venue de Vern Cotter pour la saison 2017-2018. Poussant Jake White vers la sortie. En fin de contrat en juin prochain avec la Fédération écossaise, Cotter ne sera pas reconduit dans ses fonctions de sélectionneur, le Néo-Zélandais occupera des fonctions d’entraîneur en chef. À la recherche d’un nouveau challenge pour l’été prochain, Cotter avait été contacté par plusieurs clubs. En Europe, où son profil était notamment surveillé à Toulon. En Angleterre mais aussi en Nouvelle-Zélande, où les Chiefs lui faisaient les yeux doux pour prendre la suite de Dave Rennie. Très courtisé, Cotter a donc choisi de revenir en France, après huit années passées à Clermont (2006-2014).

Galthié-White, même combat

Si cela se trouve, Montpellier qui reste actuellement sur quatre victoires d’affilée en championnat (plus longue série en cours), va finir champion de France et gagner la Champions Cup... Et Jake White va partir en héros. Mais pour Mohed Altrad cela ne changera rien. Le président du MHR n’a pas pardonné l’affront fait à son encontre par le Sud-africain, l’année dernière, lorsque Jake White s'est positionné quand le poste de sélectionneur du XV de la Rose a été libéré par la démission de Stuart Lancaster.

On ne l’a fait pas à Mohed Altrad. C’est la sanction directe qui tombe. En rappel lors de la saison 2014-2015 le MHR débute mal. Très mal. Fin 2014, le club affiche un bilan catastrophique : une seule victoire en neuf matches. Conséquence, Fabien Galthié est mis à pied le 29 décembre jusqu’au 9 janvier 2015 par son président. Le coach revient malgré tout à la fin du mois de janvier, mais ne restera qu’un jour. Le 12 février 2015, Galthié attaque Altrad devant les prud’hommes. Depuis, aucun accord à l’amiable n’a été trouvé.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?