La satisfaction du bonus... ou presque

  • La satisfaction du bonus... ou presque
    La satisfaction du bonus... ou presque
Publié le , mis à jour

À la sortie des vestiaires du Stade Jean Bouin, les Rochelais et leur manager se sont exprimés quant à cette défaite à l'extérieur face au Stade Français. Un match quasi à sens unique en faveur des Parisiens, que les Rochelais ont su reprendre en main... un peu trop tard.

« Je crois que le Stade Français a mieux maîtrisé ce match que nous » reconnaissait Patrice Collazo après le coup de sifflet final. En effet, mis à mal par les coéquipiers de Julien Dupuy, les Rochelais n'ont pas montré leur meilleur visage dimanche à Jean Bouin et se sont laissés prendre à leur propre jeu. Défaits 31-26, les Maritimes ont loupé le coche dans la capitale à l'heure du déjeuner dominical. « Ce qui nous à fait défaut, ce sont les sorties propres de notre camp. Nous prenons 21 points systématiquement après avoir marqué des points. » C'est peut être LE point qui a fait défaut aux Jaune et Noir d'après Patrice Collazo. Mais dans la défaite, il y a cependant du positif. Les Rochelais sont rentrés avec le point de bonus défensif après avoir repris le match en main dans les dix dernières minutes : « Il nous a fallu 70 minutes pour comprendre » avouait le manager rochelais. Trop tard pour remporter ce match à Paris, mais assez tôt pour éviter aux hommes de Gonzalo Quesada de remporter le point de bonus offensif. « Dans les dix dernières minutes, nous avons joué comme on aurait du jouer depuis le début de cette rencontre. » Une fin de rencontre sur laquelle Vincent Rattez, titularisé à l'arrière pour la première fois depuis le début de saison, revient : « Même si nous n'avons pas été bon sur 70 minutes, on aurait pu gagner ce match. Alors certes ce bonus décroché dans les dernières minutes du match fait plaisir, mais nous étions venu pour autre chose :gagner. » Alors oui forcément, les Rochelais repartent déçu: « dans les vestiaires la frustration primait que ce soit du côté des joueurs ou des coachs » reconnaissait ainsi l'arrière rochelais du jour. A l'issue de septième journée, les Rochelais sont deuxième au classement avec 22 points, derrière Clermont (23 point.

 

Cap sur Toulon

La semaine prochaine, le Stade Rochelais accueille dans son antre de Deflandre les Toulonnais, vainqueurs de Montpellier dimanche (28-6, et troisièmes au classement. Un match qui est déjà dans les esprits. Surtout dans celui de Patrice Collazo qui a tenu malgré tout, après cette défaite, à pointer du doigt la bonne attitude du groupe et qui se projette déjà au week-end prochain : « On sait ce qu'on va travailler cette semaine. »

 

Par Jessica Fiscal, envoyée spéciale à Jean Bouin

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?