Altrad : « Avec White, l'histoire s'arrête là »

  • Altrad : « Avec White, l'histoire s'arrête là »
    Altrad : « Avec White, l'histoire s'arrête là »
Publié le , mis à jour

Interrogé en conférence de presse après le match perdu contre Toulon, le président de Montpellier justifie l’arrivée de Vern Cotter la saison prochaine.

Pourquoi avoir choisi de vous séparer de Jake White la saison prochaine ?

Vous vous rappelez dans quel contexte il est arrivé. Il a sauvé le club d’une situation que vous connaissez, puis a fait deux ans de contrat et l’histoire s’arrête là. C’est dans l’ordre normal du rugby professionnel aujourd’hui. Jake trouvera d’autres univers. Rappelez-vous il y a quelques années, le rugby était vacillant à Montpellier et ça a récidivé avec l’affaire Galthié. Maintenant, je pense que l’on a un peu grandi mais le MHR reste une promesse dans le rugby français. On est régulièrement dans le haut du tableau mais nous n’avons pas gagné grand-chose de majeur. On souhaite se donner encore une chance de grandir, d’acquérir une maturité pour installer le rugby à Montpellier. Ma place est toujours la première dans toutes les choses que j’entreprends. Est-ce que je vais y arriver dans le rugby ? L’avenir nous le dira.

 

Grandir avec Jake White n’était-il plus possible ?

Jake est quelqu’un à qui je suis très attaché et pour lequel j’ai beaucoup d’affection. Je connais sa famille, ses enfants, sa femme. Il nous a rendu un immense service et je suis reconnaissant de son travail. Avec Jake, c’était possible, mais j’ai choisi une autre personne. Il n’y a rien à aller chercher derrière ça.

 

Vern Cotter est-il l’homme idéal ?

On se donne une chance pour une nouvelle façon de grandir, qui ne sera sûrement pas la même car les profils des deux coachs sont différents. Cotter va amener une autre méthode et une culture différente. Chez nous, on n’a pas de style de jeu propre. Il y a eu le style Galthié, le style White… Le contrat de Cotter de trois ans va dans ce sens. Il arrivera pour installer ce qu’on appellera le style montpelliérain.

 

 

Propos recueillis par Julien Louis

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?