Romain Briatte, la taille patron

  • Romain Briatte, la taille patron
    Romain Briatte, la taille patron
Publié le , mis à jour

L'Auvergnat est l'un des patrons du pack aurillacois. Portrait d'une des valeurs sûres du leader de Pro D2.

Il est sûrement celui qui représente le mieux le début de saison du Stade aurillacois. Romain Briatte, 23 ans, Auvergnat pure souche formé à l'ASM, a débarqué dans le Cantal l'été 2014. Ce troisième ligne d'1,94 m pour 105 kg a façonné son rugby en écoutant avec application les anciens de la maison comme Latuka Maituku, Mathieu Lescure, Pierre Roussel pour ceux qui évoluent à son poste, mais aussi les autres comme Maxime Petitjean, Levan Datunashvili... En fait, Romain adore apprendre, tirer des enseignements de tout ce qui pourrait lui être bénéfique. Touche, mêlée, rucks, Romain s'y file comme on dit. C'est un gros bosseur de surcroît, un vrai « stakhanoviste » du ballon ovale, qui n'hésite à faire du rab dès qu'il le peut, avec qui veut bien le suivre. Mais au-delà du bon élève, Romain est aussi un meneur d'hommes. En Espoirs, dont il était le capitaine, c'était déjà lui le patron. Des apparitions en Pro D2 dès la première année, un peu plus l'an dernier pour se rendre compte que le rythme est différent, tout comme les impacts. Il travaille donc pour gagner en muscles et cette année, il a parfaitement saisi sa chance. « Comme le dit souvent Jeremy (Davidson, entraîneur des avants), « les jeunes, les jeunes, si vous répondez présents aux entraînements, à la préparation physique, alors on vous fera confiance ». La preuve, je ne suis pas le seul avec Théo Nanette, Maxime Granouillet, Richard Fourcade, Adrien Corbex... ». Des moins de 25 as, mais il pourrait ajouter Thomas Dubourdeau 20 ans ou encore Louis Fajfrowski, 19 ans.

 

Le brassard à Albi

Titulaire depuis le premier match à Dax, Romain Briatte a fait ses preuves au point qu'on lui a même confié des responsabilités. « Je suis capitaine de touche pour palier l'absence de Pierre (Roussel) », concède-t-il. Et puis il y a ce brassard de capitaine à Albi. « C'est énormément de plaisir, avec cette victoire qui restera gravée à jamais dans ma tête. J'aime encourager les mecs depuis que je suis tout petit, j'aime motiver les copains, les relever. Au niveau de la solidarité, c'est vrai que j'aime bien et je vais tout faire pour continuer ainsi. » Avec le talon Adrien Pélissié, Romain Briatte est aujourd'hui le patron des avants du Stade aurillacois. « Tout le monde s'entend très bien dans ce groupe. Il y a une bonne épine dorsale qui est en train de se former cette année. Il faut que cela dure le plus longtemps possible. Aujourd'hui on est premiers avec trois points d'avance sur le second. Je pense qu'à la fin du prochain bloc de cinq matches, on verra vraiment quelles sont les équipes qui joueront les phases finales.» La jeunesse aurillacoise montre donc ses dents, ses bras, sa vitesse et son envie afin de donner de sacrés maux de tête à Jeremy Davidson et Thierry Peuchlestrade pour les prochaines compositions. En attendant, Romain donne rendez-vous à Agen dimanche (match à 14 h 15). « Ce sera un gros test d'emblée et on va vite se jauger sur ce match. La suite c'est Colomiers, Carcassonne, Béziers et Oyonnax. Il va falloir beaucoup s'engager et que tous les joueurs soient mobilisés sur cette série ». Dont acte !

 

Par Jean-Marc Authié

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?