Boudjellal « On a fait preuve d'ostracisme à mon égard »

  • Boudjellal « On a fait preuve d'ostracisme à mon égard »
    Boudjellal « On a fait preuve d'ostracisme à mon égard »
Publié le

Mardi matin, le président du Rct Mourad Boudjellal n'a pas été élu au comité directeur de la LNR. Déçu, blessé, le patron du Rct accuse.

Vous n'entrerez pas au comité directeur de la Ligue. Comment vivez-vous cette situation ?

Je n'avais aucune chance et je le savais. J'ai eu le courage d'y aller et quelques présidents ont voté pour moi. Je pense avoir obtenu un peu plus de quarante voix.

 

Et maintenant ?

Je vais tenter de faire des progrès. J'ai dû faire preuve d'incompétence totale dans la façon de gérer le RCT ces dernières années... Je n'ai pas perdu d'argent, j'ai gagné des titres, rempli des stades, j'ai apporté quelques idées nouvelles. Ce sont de belles preuves d'incompétence. Mon rival avait probablement un bilan magnifique.

 

Que faire, alors ?

J'ai proposé des mesures. Dans quelques années, on dira peut-être : « Il n'avait pas tort ». Le rugby français et le Top 14 vont dans le mur. Personne ne voit la réalité des choses. Les jours noirs arriveront. Pour une fois, Toulon méritait aussi de siéger au comité directeur de la LNR.

 

Paul Goze est-il enclin à faire ces changements ?

Non. Le rugby est une oligarchie et aujourd'hui on a fait preuve d'ostracisme à mon égard. On m'a dit : « Les gens comme toi qui changent les choses, on n'en veut pas ». J'en prends note. J'ai pourtant le courage d'assumer mes bilans. Si demain je quitte le RCT, personne n'assumera mon bilan au club.

 

Que voulez-vous dire ?

Quand on veut être un grand président de la Ligue et que l'on convoque un président de club devant la DNACG comme on l'a fait avec moi, il faut avoir le cul propre. Des gens auraient dix fois plus de raisons de passer devant le contrôle supérieur de la DNACG que moi. Des choses se sont passées et sont couvertes aujourd'hui. A vous de chercher. A vous de fouiller. Des sommes apparaissent dans des décisions de justice ces derniers temps. Où étaient-elles au moment des bilans ?

 

Faites-vous allusion à la situation de Perpignan, l'ancien club de Paul Goze ?

Je n'ai cité personne. L'Usap s'est fait condamner.

 

Qu'allez-vous faire désormais ?

Etre au comité directeur de la Ligue n'était pas la priorité de ma vie, hein. J'ai 56 ans et il existe d'autres passions pour nous faire oublier la fatalité de nos destins. J'irai même plus loin : je n'aurais pas échangé une victoire dans le scrutin d'aujourd'hui contre une défaite contre Montpellier dimanche dernier...

 

Etes-vous blessé ?

Les voyous, les vrais, sont souvent en costume. Si j'en porte un aujourd'hui, c'est parce que je pensais que ça m'aiderait pour l'élection..

 

Allez-vous être plus discret désormais ?

Ne pas dire ce qu'on pense est une forme de prostitution. A la Ligue et la Fédé, certains sont spécialistes. La consensualité est une forme de prostitution.

Marc Duzan
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?