La rage de vaincre audoise

  • La rage de vaincre audoise
    La rage de vaincre audoise
Publié le , mis à jour

Sur la sirène, Narbonne décroche un succès vital dans la course au maintien. Retrouvé sur le plan de l’envie et du combat, mais toujours convalescents, les Audois mettent fin à une série noire de trois revers consécutifs. Méconnaissables en première période, les Biterrois sont passés tout proche de l’exploit, mais doivent se contenter du bonus défensif. Le premier décroché à l’extérieur cette saison.

Narbonne 23 - 22 Béziers

Par Julien Louis

 

Résumé de la rencontre

Quel scénario fou ! En supériorité numérique durant une heure (carton rouge Lokotui), les Narbonnais arrachent le succès sur la sirène grâce à une pénalité du centre australien Eadie, qui libère un stade tout entier. Une folle course poursuite, largement dominée par les Audois en première période, avant que le scénario de la rencontre ne s’inverse lors du second acte. Excellents au près, dominateurs en mêlée, les locaux s’offrent une bouffée d’oxygène énorme en remportant ce derby. Une victoire du cœur, celle d’un groupe retrouvé et soudé. Le premier fait d’arme de Christian Labit aux commandes de son nouveau groupe.

 

Le tournant de la rencontre

Béziers résiste à treize contre quinze et Narbonne pèche par orgueil et gourmandise. En deux minutes, l’ASBH est sanctionnée de deux cartons. Un jaune contre Meité (18e) et un rouge à l’encontre de Lokotui (20e), auteur d’un déblayage au sol non maîtrisé sur Rouet. Menés 7-0 à ce moment-là, les Rouge et Bleu sont proches de l’explosion. Et pourtant, ils vont plier sans ne jamais craquer. Là où les Narbonnais, trop gourmands, refusent les points au pied et laissent passer des occasions de prendre le large, par manque de lucidité et de réalisme. Inexistants durant trente minutes, les Héraultais profitent du retour de Meité pour retrouver des couleurs et revenir à un point du RCNM à la pause. Avant de prendre pour la première fois l’avantage en début de seconde mi-temps, suite au carton jaune reçu par Eadie.

 

L'essai de la rencontre

Brieuc Plessis-Couillaud ouvre son compteur ! Cet essai est l’illustration parfaite de la réussite du plan de jeu narbonnais sur la première période. Après une multitude de pick and go dans l’axe, menés par des avants dominateurs, Sébastien Rouet relève la balle à cinq mètres de l’en-but adverse pour Brett. Le demi d’ouverture sert sur un pas Eadie, qui va défier son défenseur. Le centre australien fait alors toute la différence en réussissant à trouver Plessis-Couillaud après contact. Le numéro treize, lancé, n’a plus qu’à aplatir.

 

Le joueur de la rencontre

Sakiusa Navakadretia, le taureau ailé ! Cet ailier dégage une puissance phénoménale et semble inarrêtable lorsqu’il est lancé. Face à Béziers, le Fidjien a avancé sur chacunes de ses charges pour mettre constamment la défense héraultaise sur le reculoir. Il a cassé la ligne d’avantage à plusieurs reprises pour faire parler ensuite sa vitesse de course. Un des acteurs majeurs du succès audois, qui aurait mérité d’être récompensé d’un essai.

 

Les meilleurs

Eadie, Edmonds, Strauss, Herjean, Navakadretia, Manchia ; Ramoneda, Max, Valentine, Tarus. 

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?