Albi avec sang-froid

  • Albi avec sang-froid
    Albi avec sang-froid
Publié le , mis à jour

Albi remporte son premier succès de la saison à domicile. Tout ne fut pas parfait, mais les progrès sont là et l'avenir peut s'envisager avec sérénité pour les Tarnais.

Albi 27 - 20 Biarritz

Par David Bourniquel

 

Le résumé de la rencontre

Comme toujours, Albi débutait fort. Trois essais (doublé de Rokoduru et essai de Marais) en trente minutes et un bonus offensif qui se dessinait, tout roulait pour les Tarnais. D'autant plus que l'équipe se montrait pragmatique en bonifiant chaque incursion dans le camp biarrot et en se montrant dure au mal, cuirrassée, puissante à l'impact. Les Biarrots reculaient. Seule planche de salut pour eux, l'indiscipline tarnaise. Avec onze pénalités sifflées contre eux, les Albigeois s'exposaient et Fabien Fortassin, l'artilleur biarrot, laissait les siens dans le match. Pis, l'arbitre accordait un essai de pénalité rapide, après une seule mêlée jouée, juste avant la mi-temps. De quoi semer le doute dans les têtes tarnaises. D'aucuns auraient pu craindre un effondrement des Tarnais, comme ils ont coutume de le faire depuis le début de la saison. On se souvient en effet que lors des cinq premiers matchs, les Albigeois ont toujours mené à la mi-temps pour ne remporter finalement qu'une victoire. Cette fois-ci, ils ont su verrouiller leur avantage. Non sans se faire peur, puisque les Biarrots sont revenus à portée de fusil en fin de match grâce à un essai de Bungaroo (27-20). Mais les remplaçants albigeois, à l'instar de Mathieu André, auteur d'une énorme rentrée dans le secteur de la touche avec trois ballons chipés, ont pu lever les bras au ciel au coup de sifflet final. Dans le dur, mais vainqueurs !

 

Le tournant de la rencontre

L'erreur stratégique de la fin de première période. Les Albigeois sont en infériorité numérique et jouent une mêlée devant leur ligne à sept contre huit, après un carton jaune de César Damiani. Au lieu de « tomber » la mêlée et de jouer avec un peu de vice, les Jaune et Noir jouent le jeu et se font enfoncer. L'arbitre M. Mallet n'en demandait pas tant et filait sous les perches pour donner à Biarritz un essai de pénalité.

 

L'essai de la rencontre

Le premier essai de Jim Rokoduru. Une superbe action développée sur toute la largeur du terrain. Le ballon échoit à la flèche fidjienne qui plonge en coin pour lancer idéalement les Tarnais. Superbe !

 

Le joueur de la rencontre

Mathieu André a fait une excellent entrée en jeu, apportant toute sa maîtrise et son expérience dans l'alignement, chipant trois munitions précieuses en touche. De son côté, Timilaï Rokoduru a inscrit un doublé, ce qui fait de lui le meilleur marqueur du Pro D2.

 

Les Meilleurs

André, Rokoduru, Damiani ; Roumieu, Bungaroo, Delaï.

Emmanuel Massicard
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?