Colomiers ou le pouvoir de séduction

  • Colomiers ou le pouvoir de séduction
    Colomiers ou le pouvoir de séduction
Publié le , mis à jour

Au cours d'une rencontre plaisante, les Columérins s'imposent (33-28) sur des Montois qui s'enfoncent doucement mais surement dans les tréfonds du classement.

Colomiers 33 - 28 Mont-de-Marsan

Par Philippe Allary

Résumé de la rencontre

Colomiers a mieux commencé et a trouvé les ressources pour se mettre à l'abri dans le "money-time". Pour le reste, les deux protagonistes ont évolué à armes égales, à l'image de leur classement lors du précédent exercice. Tous les observateurs sans exception ont été comblés par la qualité du spectacle proposé. On ne se retrouve pas demi-finaliste d'un championnat aussi relevé que celui de Pro D2 par le fait du hasard.

L'action de la rencontre

En légère perte de vitesse depuis la fin du premier acte, le pack columérin retrouve la plénitude de ses moyens en terme de vitesse à l'impact peu avant l'heure de jeu. D'abord en neutralisant un énième temps fort de son homologue landais, ensuite en enchaînant derrière une touche alors que le choix de la tentative au but se serait avéré tout aussi pertinent. De quoi inciter l'arbitre à ordonner la sanction suprême : l'essai de pénalité. De 16-14, le score passe à 23-14. Un premier break suivi d'un deuxième, via l'essai de Robinson. Mont-de-Marsan , nonobstant un état d'esprit exemplaire, ne s'en remettra pas. 

Le joueur de la rencontre

Le capitaine columérin Aurélien Beco a bien mérité les éloges de son staff. Parfaite courroie de transmission, plaqueur infatigable, l'ancien limougeaud en impose encore et toujours tant par son sérieux que sa régularité. A noter également la grosse prestation de la (très) bonne pioche du recrutement columérins : Thomas Ramos.

Les meilleurs

Beco, Ramos, Robinson, Vunibaka, Fa'Amatuainu ; Taulanga, Salawa.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?