Bordeaux d’un souffle

  • Bordeaux d’un souffle
    Bordeaux d’un souffle
Publié le , mis à jour

Victoire précieuse des Girondins joueurs mas fébriles, énormément titillés par des Brivistes impressionnants.

Le fait

Bordeaux s’est imposé de très peu et s’est fait peur par moment. Que ce fut délicat de terrasser ces Brivistes très efficaces. Les Bordelais ont eu le mérite de marquer les deux premiers essais  et de se détacher à 27-18. Beauxis a alterné le bon et le moins bon, mais il a pesé à certains moments clé. Bordeaux a de l’ambition, mais perd trop de ballons. Le tournant – Le forcing final de Brive entre la 72e et la 76e. A 27-18, tout n’était pas joué, les Brivistes ont campé sur la ligne adverse face à des Bordelais réduits à quatorze puis à treize. Deux fois, les Corréziens sont allés derrière la ligne : sans aplatir. Les Bordelais ont défendu comme des morts de faim. C’est là qu’ils ont gagné le match, même s’ils ont encaissé un essai à a dernière seconde. Les Brivistes y ont grappillé un bonus mérité.

 

L’homme

Difficile de retirer une performance, mais Luke Jones fut terrible par son activité.

 

Le plus beau mouvement

L’essai de Ashey-Cooper après un départ superbe des avants et un raid de Goujon le long de la ligne : une séquence superbe.

 

Les meilleurs : à Bordeaux: Lonca, Maynadier, Marais, Ashley-Cooper, Rey ;

À Brive: Koyamaibole, Da Ros, Sanconnie, Masileva, Galala

Jérôme Prévot
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?