Bassons : « Ce n'est pas un produit anodin ! »

  • Bassons : « Ce n'est pas un produit anodin ! » Bassons : « Ce n'est pas un produit anodin ! »
    Bassons : « Ce n'est pas un produit anodin ! »
Publié le

Ancien coureur cycliste professionnel, Christophe Bassons est désormais conseiller interrégional antidopage pour la Nouvelle Aquitaine. Il procède à des contrôles et a même des prérogatives d’officier de police judiciaire pour faire des perquisitions. Il livre pour Midi-Olympique ses impressions sur cette question hypersensible. Extraits.

Que pensez-vous des corticoïdes ? Est-ce un produit qu’il faut banaliser ?

Non, ce n’est pas un médicament anodin. À mon sens, c’est un produit dangereux. il fragilise les os, assèche les tendons. En plus, il énerve ceux qui le prennent.

 

Est-ce la porte ouverte à des abus ?

Avec ce genre de choses, on a l’impression que pour être au niveau, il faut être malade. C’est étonnant. C’est le signe d’une dérive. Car quand on a mal quelque part, la réaction normale d’un médecin devrait être de vous mettre au repos. C’est ce qui arrive à des milliers de travailleurs tous les jours. J’ai envie de dire : s’ils sont blessés, pourquoi les faire jouer ?

 

Le rôle des médecins, pourquoi ce produit pose problème, quel est le but de ses recherches, retrouvez l'intégralité de l'interview de Christophe Bassons dans le journal du jour.

Jérôme Prévot
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?