L’ambition retrouvée

  • L’ambition retrouvée
    L’ambition retrouvée
Publié le , mis à jour

Un effectif de vingt-six joueurs, un duo d’entraîneur, les verts souhaitent jouer les trouble-fêtes.

Les Villeneuvois ont (définitivement) tourné la page de la précédente saison. L’ensemble du Villeneuve-Rugby League ne regarde plus derrière, mais devant. Pour cette saison à venir, les Lot-et–Garonnais ont de l’ambition. Ils ont pour désir de disputer les quarts de finale. Un objectif qui est dans l’ensemble réalisable. A l’intersaison, les dirigeants ont réussi à mettre en place un projet sportif solide. Deux co-entraîneurs : Christophe Canal et Mickael Jatz ont en charge le groupe senior. Un groupe de vingt-six éléments composé de joueurs chevronnés tels Laurent Carrasco, Serge Iakan Bessan, Aurélien Decarnin, Yohan Barthau, Paulo Novais qui sont retournés à leur club d’origine après un exil d’une année. Outre le retour de ces joueurs cadres, les dirigeants ont fait une bonne pioche en recrutant le pilier international serbe, Vladika Nikolic qui l’an dernier a été champion de France d’élite 2 avec les Girondins de la Réole.

 

Trois matchs, deux victoires

Les efforts de l’intersaison s’avèrent être récompensés puisqu’après trois journées, les Villeneuvois ont décroché deux victoires après trois rencontres officielles. Lors de l’ouverture de la saison à Gilbert-Brutus lors du Magic Week-end, ils ont pris le meilleur sur Albi (24-22). Une semaine après, ils ont confirmé à Saint-Gaudens (12-10).

En revanche, ils n’ont pas pu réaliser la passe de trois samedi dernier lors de la réception de Saint-Estève/XIII catalan. Ils se sont inclinés (28-10). Une défaite que tient à relativiser le co-président, Jean-Pierre Sagnette. «  Nous étions handicapés par l’absence de joueurs cadres. Nous ne contestons pas la victoire catalane. En revanche, nous aurions pu décrocher le bonus défensif. Mais, cette défaite ne modifie pas nos objectifs. Nous visons la sixième place afin de pouvoir disputer les quarts de finale. »

Une place en quart de finale qui passe par des performances face à Albi, Avignon, Saint-Gaudens, Palau, le Toulouse-olympique Broncos, des formations qui sont largement à la portée des Villeneuvois. Villeneuve a retrouvé l’ambition. Dans quelques années, le club ne désespère pas de jouer les premiers rôles comme au début des années 2000. Mais, pour le moment, les dirigeants ne mettent pas la charrue avant les bœufs. Ils préfèrent laisser le temps au temps.

Didier Navarre
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?