Vers moins d'étrangers dans les sélections nationales ?

  • Vers moins d'étrangers dans les sélections nationales ?
    Vers moins d'étrangers dans les sélections nationales ?
Publié le , mis à jour

World Rugby souhaite changer la règle 8 qui autorise des joueurs étrangers à jouer au bout de trois ans pour des sélections nationales d'un pays dans lequel ils ne sont pas nés. Le XV de France qui s'en est servi ces dernières saisons en serait impacté.

Ces dernières années, le XV de France a fait appel à des joueurs qui ne sont pas nés sur le territoire français ou ne possédaient pas la nationalité française au moment de revêtir le maillot tricolore pour leur première cape. Uini Atonio, Rory Kockott, Virimi Vakatawa, Bernard Le Roux en sont les exemples les plus marquants. Les managers du XV de France Philippe Saint-André et Guy Novès ont tout simplement suivi la règle 8.1 de World Rugby, statuant qu'un « joueur peut représenter une équipe nationale après avoir vécu 36 mois consécutifs dans le pays correspondant ». Ceci pourrait changer à l'avenir puisque le journal dublinois The Irish Times rapporte la décision de World Rugby de faire évoluer la règle. Une décision par le vice-président de World Rugby, l'ancien demi de mêlée des Pumas, Agustin Pichot. L'Argentin propose ainsi une période de 5 ans minimum sur le territoire d'un pays pour représenter ce dernier sur la scène internationale. Pichot s'explique ainsi sur sa position : « Il y a des cas spéciaux où des joueurs déménagent à l'âge de 10 ou 12 ans dans un nouveau pays, mais quitter son pays et son académie - disons les Tonga - pour jouer avec un autre maillot - disons celui de l'Irlande - je suis contre. Ce n'est pas bien. J'aimerais que ce joueur joue pour les Tonga, et gagne sa vie en jouant pour les Tonga. Quand je vois des hymnes nationaux qui ne sont pas chantés, ça m'embête ». Lors de la dernière Coupe du Monde, les Argentins étaient ainsi  les seuls à ne compter aucun joueur nés en dehors des frontières de l'Argentine.

 

Les Fédérations défavorables

Problème, les Fédérations - consultées sur la question l'an passé par Brett Gosper, le directeur général de World Rugby - n'étaient pas favorables à cette évolution malgré un groupe de travail mis en place. Y aura t-il une évolution de la règle? Si la règle passe de trois à cinq ans sur le territoire, certains joueurs vont devoir attendre deux ans de plus pour porter le maillot tricolore.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?