Vannes, l’envie est forte

  • Vannes, l’envie est forte
    Vannes, l’envie est forte
Publié le , mis à jour

Conscient de n’avoir pas rempli le contrat lors du récent déplacement à Dax, le groupe vannetais s’est remis en question cette semaine.

À Vannes, cette semaine, les joueurs se sont regardés dans le blanc des yeux pour mutuellement faire se dire les mots, ceux qui fâchent et ceux qui rassurent. Explications données, trait tiré sur ce non match dans les Landes, tous se sont alors projetés sur le match face à Narbonne. Un rendez-vous important, à ne pas rater. « Narbonne reste un concurrent direct pour le maintien. Nous n’avons pas le choix. Il faut le gagner pour au moins deux raisons : la première pour conserver notre invincibilité à domicile ; la seconde pour regarder vers le haut du classement plutôt que dans le rétroviseur. Si nous avons été capables de nous imposer devant Montauban, et Perpignan, de faire un nul contre Agen, nous devons être capables de gagner Narbonne si nous voulons parlier maintien » explique le pilier Morgan Phélipponneau.

 

« Moralement nous sommes prêts »

Du geste à la parole, il n’y a qu’un pas que les Vannetais veulent franchir allègrement. « Nous devrons sortir un gros match, être guerrier, marquer notre territoire et mettre les ingrédients » confie Kevin Burgaud le centre. Pacôme Gougeon l’ailier, ne voit pas d’autre issue qu’une victoire. « Moralement, nous sommes prêts pour le combat. Et nous sommes mêmes impatients de disputer ce match. L’ambition est de montrer un autre visage que ce que nous avons proposé à Dax » note celui-ci. Pour Jonathan Garcia, l’autre pilier, « Narbonne est une équipe à prendre très au sérieux. C’est un match à 8 points. Il importe que nous le réussissions face à un adversaire avide de montrer son renouveau. Sa récente victoire sur Béziers, même acquise sur la fin, doit nous interpeler sur la nécéssité d’être vigilant et concentré pendant 80 minutes ».

 

« La pression est sur nous »

Aux yeux de Christian Stoltz, « l’importance de ce match n’aura échappé à personne. Autant deux défaites contres Agen et Perpignan auraient été quelque part dans une forme de logique, autant cette fois, c’est nous qui avons la pression. Nous n’avons pas le droit de nous rater. Narbonne va venir chercher confirmation de sa victoire sur Béziers » analyse le solide 3ème ligne vannetais. Quant à Julien Côme qui n’a lancé sa saison qu’à Dax, son envie de casser la baraque est encore la meilleure motivation. « Narbonne se recontruit, gagne en confiance, ne sera pas facile à manœuvrer. Mais La Rabine doit rester notre sanctuaire ».

Par Didier Le Pallec

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?