Tchale-Watchou : « Pas un caprice »

  • Tchale-Watchou : « Pas un caprice »
    Tchale-Watchou : « Pas un caprice »
Publié le , mis à jour

Le président de Provale et deuxième ligne de Montpellier revient dans nos colonnes sur la polémique du Boxing Day. Extraits

Les débats ont été houleux entre Paul Goze et les joueurs professionnels, réunis en assemblée générale par Provale, lundi dernier. En cause : le maintien de deux matchs de Top 14, programmés par Canal + le 24 décembre. Après des échanges infructueux avec le président de la Ligue, les joueurs avaient décidé de boycotter « La Nuit du Rugby ». Face à cette menace, la LNR avait proposé de ne disputer qu’un seul match le jour du réveillon, assez pour lever le boycott. Les joueurs n’en restent pas moins déterminés à ne pas jouer du tout le 24 décembre.

 

Quelles sont les avancées depuis lundi ?

On joue au chat et à la souris. J’ai essayé d’avoir Canal + et Paul Goze pour les prévenir qu’on allait monter d’un cran en lançant une pétition signée par les enfants des capitaines de Pro D2 et de Top 14 et, surtout par le public qui nous soutient, comme le montre le sondage paru sur Canal (voir ci-contre). Je ne les ai pas eus à ce jour (mercredi soir, N.D.L.R.).

 

La LNR et Canal + ont fait des efforts en passant de quatre à un match le 24 décembre…

(il coupe) Ce n’est pas vrai ! D’entrée, Canal + a souhaité faire disputer le derby entre Montpellier et Toulon. Ensuite, les responsables de la chaîne cryptée ont regardé quel autre match pourrait avoir lieu le même jour. Mais il n’a jamais été prévu d’en mettre quatre… Ils l’affirment pour faire croire qu’ils ont fait des efforts mais ils racontent n’importe quoi. Voilà pourquoi la réunion avec Goze a été tendue.

 

À l’image d’Ugo Mola, certains s’étonnent que Provale n’ait pas réagi dès juillet, lors de la divulgation du calendrier. Pourquoi ?

Une précision : le calendrier est fait sans nous. Si on nous avait consultés quand les dates ont été proposées à Canal + (parce qu’il faut savoir que le diffuseur ne peut caler les matchs qu’à des dates qu’on lui propose), on aurait dit que le 24 n’était pas envisageable ; le problème aurait été vite résolu. Mais dès l’été dernier, nous avons prévenu la LNR que ça allait coincer. Même les clubs n’en veulent pas, pour la simple et bonne raison que les partenaires ne viendront pas au stade le 24. Je ne comprend pas cet entêtement. La suite à retrouver dans votre Midi-Olympique du jour.

Emilie Dudon
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?