Le Leinster sans trembler

  • Le Leinster sans trembler
    Le Leinster sans trembler
Publié le

Plus efficaces dans l'occupation du terrain et souverains dans le jeu d'avants, les Irlandais ont dominé avec autorité une équipe castraise qui n'a pas trouvé de solution.

Le résumé

Clairement venus en Irlande avec la ferme volonté de bien faire, les Castrais ont affiché une belle envie dès les premières minutes du match. Seulement voilà, l'envie ne fait pas tout. Quelques fautes de main, quelques erreurs de replacement et le Leinster, parfaitement conduit par le jeune ouvreur Joey Carbery s'installait dans le camps castrais. Redoutablement réalistes, les joueurs de la franchise de Dublin se sont appliqués à optimiser chacune des rares pénalités que leur laissèrent les Castrais. Et plutôt que de prendre des points, même faciles, les Irlandais sont systématiquement allés en touche, point de départ des innombrables ballons portés qu'ils ont initiés samedi après-midi. Sur cette seule phase, les Irlandais ont marqué les trois essais de la première mi-temps : un doublé de Cronin, puis un autre de McGrath, qui fêtait sa centième apparition avec son club. Juste avant la pause, un sursaut d'orgueil permit aux Tarnais de réduire un peu l'écart au score en inscrivant eux aussi un essai de pénalité, lequel fut suivi d'un carton jaune au demi de mêlée irlandais McGrath. Malgré leur supériorité numérique, le scénario ne fut pas différent après la reprise. Démarrant pied au plancher, les Irlandais ont cette fois enchainé des pick n'go pour avancer jusque dans le camps castrais. Acculés, les joueurs du CO encaissèrent un nouvel essai, marqué par le capitaine Isa Nacewa qui s'extirpa d'un ruck pour filer sous les perches. La suite se corsa encore : déjà pénalisés dans ce secteur (4 pénalités), la domination des Irlandais en mêlée fermée s'accrut encore, les remplaçants Lazar et Tussac ne trouvant pas la solution contre les piliers du XV du Trèfle Healy et Ross. Sans surprise, la domination irlandaise fut récompensée par un essai de pénalité. Lels Castrais répliquèrent par un essai d'Anthony Jelonch, marqué à la suite d'une phase de pilonnage, mais celui-ci n'inversa pas le cours du match.  

 

L'homme du match

Joey Carbery, ouvreur du Leinster. Appelé à remplacer au pied levé Johnny Sexton qui avait été élu homme du match la semaine dernière dans le derby opposant le Leinster au Munster, le jeune Joey Carbery a montré que le Leinster ne manque pas de jeunes talents. Brillant dans le jeu au pied, le jeune ouvreur de 22 ans a donné une leçon à son vis à vis, Benjamin Urdapilleta, encore auteur d'une prestation décevante. A mesure que les minutes se sont écoulées, le jeune irlandais a pris ses aises, et s'est même montré bien plus incisif en fin de rencontre, en effectuant quelques belles percées dans la défense castraise. Son petit coup de pied par-dessus, tapé à l'entrée des 22 mètres tarnais, aurait même d'ailleurs mérité meilleur sort que d'être cafouillé par son ailier... Reste que les futurs adversaires du Leinster feraient bien s'intéresser à ce gosse de Dublin.  

 

Les meilleurs

Pour le Leinster : Carbery, Ruddock, Toner, Ringrose, Ross, Healy, McGrath, Cronin, Nacewa.

Pour Castres : Tulou, Dupont, Mach, Moreaux.  

 

Par Simon Valzer, envoyé spécial à Dublin.

Simon Valzer
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?