Fernandez-Lobbe: « Les Saracens méritent de gagner »

  • Fernandez-Lobbe:  « Les Saracens méritent de gagner »
    Fernandez-Lobbe: « Les Saracens méritent de gagner »
Publié le , mis à jour

Défaits 31-23 à domicile par les Saracens, les Toulonnais savent qu'ils devront réaliser un cinq sur cinq pour envisager se qualifier pour la suite de la compétition. Après la rencontre, Juan Martin Fernandez-Lobbe se montrait optimiste.

Le RCT a été dépassé par le volume de jeu et la puissance des Saracens...

On le savait avant la rencontre, mais c'est vrai qu'on a été surpris par la vitesse de jeu et le niveau de déplacement des Saracens. Pour autant je pense que l'on a résisté dans la puissance. C'est dommage, parce qu'on a fait une deuxième mi-temps correcte. On pouvait revenir au score. Mais les Saracens ont fait le jeu, ils méritent largement de gagner.

 

Mais avec des approximations (en-avants, ballons tombés, plaquages manqués) vous vous êtes mis sous pression d'entrée de jeu...

Exactement, mais c'est comme ça, des fois ça arrive. Ce qu'il faut retenir de positif, c'est la deuxième mi-temps. Malheureusement, les Saracens réalisent un quatre-zéro à l'extérieur et ça va être compliqué d'aller les chercher. Nous avions réussi cet exploit la saison passée, mais la différence c'est que cette année on finit à l'extérieur et c'est une difficulté supplémentaire.

 

Le RCT fait-il une croix sur la qualification ?

Il reste cinq matchs à jouer et si tu prends 20-21 points ça passe. Ça veut dire qu'il faut gagner les cinq matchs qu'il nous reste. On ne va pas tout jeter en l'air après un seul match. Ça va être compliqué, mais ici on aime les choses compliquées.

 

Malgré tout, la fin de match est rassurante.

C'est ce qu'il faut retenir. Ils ont mis beaucoup de vitesse dans leur exécution, et en plus c'est une excellente équipe. On était prévenus, et c'est dommage que l'on ait mis quarante minutes à rentrer dans la rencontre. Maintenant nous devons nous projeter sur le match de vendredi (N.D.L.R. À Sale). Nous n'aurons pas beaucoup de jours pour nous reposer, et il faut impérativement gagner là-bas.

 

Propos recueillis par Pierrick Ilic-Ruffinatti, à Toulon

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?