Aurillac a eu très chaud !

  • Aurillac a eu très chaud !
    Aurillac a eu très chaud !
Publié le / Mis à jour le

Aurillac s'est fait peur face à une coriace équipe columérine. Mais Jean-Alric ne tombera pas encore cette fois !

Le match

S'il y avait une équipe à craindre pour faire tomber l'invincibilité des Aurillacois à domicile, c'était Colomiers. D'une part parce que les Columérins ont une philosophie du jeu, d'autre part parce le match amical d'août avait laissé entrevoir l'entourloupe. Sur une première mi-temps à sens unique, les Aurillacois n'ont rien eu à opposer ou à proposer pour empêcher Coll de faire un festival au pied (100 % et 8/8 points) et Lafage d'aller à Dame après un turn over dans les 30 mètres locaux. Récupération, point de fixation et essai en bout de ligne. Heureux même que Colomiers n'en mette pas un second par Plazy tout d'abord à la 10e, puis à la 29e. Pour ne rien arranger côté Aurillac, Maxime Petitjean n'était pas en réussite et les locaux ont vu jaune par deux fois (Lilomaiava et Renaud). Bref, rien ne va dans cette première période. Le score, 13 à 3, est même flatteur. Mais le retour des vestiaires va changer la donne. D'abord, les Columérins vont être beaucoup plus pénalisés avec trois cartons jaunes. Les mouches changent d'âne et Aurillac change son buteur avec Renaud qui prend la relève et ramène les siens dans la course. Un trois sur trois qui replace les Cantalous à une longueur (13-12), avant que Vialle n'offre l'essai de la victoire. Une belle contestation, un en avant columérin poursuivi au pied par le jeune trois quarts et tout un peuple s'enflamme. Colomiers va boire la coupe jusqu'à la lie avec une volonté d'aller chercher le bonus défensif. Mais pourtant face aux perches, le vent capricieux enlèvera un point pour tant largement mérité. En attendant, Aurillac fait une bonne opération en retrouvant son fauteuil de co-leader.

Par Jean-Marc Authié

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir