Corbel : « Ce club me va bien »

  • Corbel : « Ce club me va bien »
    Corbel : « Ce club me va bien »
Publié le , mis à jour

Formé au Rheu et passé par les espoirs de Clermont, Mike Corbel (24 ans), a connu depuis son arrivée à La Rochelle en 2013, une ascension des plus fulgurantes. Portrait d’un homme qui ne veut pas que le rugby devienne une habitude...

Arrivé en 2013 en Charente Maritime, après une année «vide» chez les espoirs de Clermont, Mike Corbel a démarré sa saison avec La Rochelle de la meilleure manière qui soit. Initialement espoir du club, il a profité de blessures pour faire ses preuves : « Je voulais alors faire quelques feuilles de match avec l’équipe première, mais j’en ai fait beaucoup plus que prévu. ». Sa première apparition remonte à Bourgoin, lors d’un match de Pro D2. Il avait joué 20 minutes et le Stade Rochelais avait accroché un match nul (16-16) au stade Pierre-Rajon. En tout, il est apparu à vingt reprises en pro, dont 8 titularisations. Autant dire que la transition entre l’équipe espoirs et l’équipe première s’est faite assez rapidement pour le pilier breton, dès sa première saison. Une transition qui a été facilité notamment par Christophe Lafoy, ancien pilier de la Rochelle de 2011 à 2014 : « Il a été mon mentor, mon guide pendant cette première année au club. » Il a joué plus de 700 minutes lors de la saison 2013/2014, un record qu’il n’a toujours pas battu. L’année dernière , le jeune joueur de 24 ans, a dû faire face à de nombreux pépins physiques, l’obligeant à déclarer forfait une bonne partie de la saison. Mais cette année, comme une renaissance, Mike Corbel a fait son retour en grande pompe.

L’année du retour

Blessé à la cheville en janvier, le pilier maritime a fait parler sa force de caractère pour revenir à son meilleur niveau. Et malgré son jeune âge, il garde la tête sur les épaules, conscient que la concurrence peut s’avérer rude à son poste. Pourtant, il est le premier à le reconnaître : cette concurrence est bénéfique pour lui : « Vincent Pelo est plus âgé que moi et me donne beaucoup de conseils, tout comme Uini Atonio. Ils me mettent à l’aise. »

Cette saison, sur les sept journées de Top 14, Mike Corbel a été titulaire à six reprises. Un début de saison réussi pour le pilier Maritime qui reconnaît se sentir en grande forme. Aujourd’hui, le pilier est quasiment devenu indiscutable dans l’effectif rochelais. Il attache une importance particulière à mettre à l’aise les jeunes qui font, à leur tour, leur apparition avec les professionnels. Mais son attachement à ce club qui a su lui faire confiance est tel qu’il a décidé de prolonger l’aventure rochelaise jusqu’en 2018 : « Voire plus, si possible » nous confiait-il. « Ce club me va bien. Je suis encore jeune et ce n’est que du bonheur. »

 

Par Jessica Fiscal

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?