Le festival de l’Usap

  • Le festival de l’Usap
    Le festival de l’Usap
Publié le , mis à jour

Perpignan continue sur sa lancée et fait parler la poudre face à Bourgoin (45-15). C’est un troisième succès consécutif, assorti du deuxième bonus offensif d’affilé (sept essais inscrits) à Aimé Giral. L’Usap est bel et bien relancé dans ce Pro D2 et remonte à la 7è place.

Perpignan 45 – 15 Bourgoin 

Par Enzo Diaz

 

Résumé de la rencontre

Bourgoin a existé durant ce match… le temps de dix minutes. Ou huit minutes plus précisément, puisque les Catalans inscrivaient un premier essai par Alan Brazo. Le moment choisi par Perpignan pour avancer en mêlée fermée et sur les points d’impacts. La touche volée par l’alignement catalan à cinq mètres de sa ligne d’en but alors qu’il y avait une situation de danger dénotait aussi une certaine maîtrise. La suite ? Un festival, ou plutôt un ballet des trois-quarts usapistes avec l’essai de Pujol. En première mi-temps, Perpignan a enchaîné les temps de jeu, trouvant la solution au centre du terrain par les charges rageuses de Brazo, Vivalda et Lemalu. La défense iséroise se mettait à la faute à la 24ème minute, mais Tom Ecochard ne convertissait pas la pénalité. Bourgoin subissait et reculait en mêlée (ballon perdu sur son introduction à la 26ème). Les Ciel et Grenat indiscplinés au possible se mettaient une nouvelle fois à la faute. L'ancien catalan, Clément Fontaine, récoltait alors un carton jaune. Perpignan fort en mêlée pulvérisait sa vis-à-vis berjallienne à huit contre sept et inscrivait un troisième essai synonyme de bonus offensif. Les Berjalliens, trop approximatifs n'étaient pas dans leur match. À la 35ème minute, Acebes perçait une nouvelle fois et passait la défense iséroise en revue avant de transmettre pour Ecochard qui effaçait le dernier défenseur pour aller à dame. L’essai de Jeff Coux rendait la note un peu moins salée au sortir de la première mi-temps, mais Bourgoin était dans le dur, comme il y a deux semaines face à Montauban.

En deuxième mi-temps, Perpignan redémarrait pied au plancher et investissait le camp des Ciel et Grenat. Durant les cinq premières minutes, les Catalans pillonnaient la ligne berjallienne sans cesse. M. Datas punissait alors les Isérois en sortant un deuxième carton jaune pour le deuxième ligne Adamou. Perpignan en profitait pour inscrire son deuxième essai de pénalité, sa cinquième réalisation de la soirée. Pourtant, Bourgoin lors du second acte occupera le camp catalan pendant de longues minutes, sans trouver de faille dans la défense perpignanaise. Et après de longues phases défensives, les Catalans remettaient le couvert à la 67ème minute avec un essai conclu en force par le talonneur entrant Yann de Fauverge. Dans la douceur catalane, Julien Farnoux inscrivait même un septième essai (son troisième en trois matchs !), après un par-dessus de Sébastien Descons. Le deuxième essai berjallien avec l’interception de Perrin en toute fin de rencontre ne changera pas grand-chose à la physionomie de la rencontre, maîtrisée de bout en bout par l’Usap. Face à de trop frêles Berjalliens, Perpignan était trop fort ce soir.

 

L’essai de la rencontre

Un essai de quatre-vingt-dix mètres avec un USAP qui repartait de ses vingt-deux avec par l'intermédiaire de Mathieu Acebes. L'arrière catalan, très en jambe remontait une vingtaine de mètres, avant de servir magnifiquement Enzo Selponi. L'ancien montpelliérain servait alors Pujol qui s'en allait entre les perches isèroises. À ce moment du match, Perpignan mènait 12-3 et lancait véritablement son match.

 

Le fait de la rencontre

Bourgoin, après un début de match plutôt intéressant, retombait dans ses travers, comme face à Montauban. Les Berjalliens ont livré une première mi-temps catastrophique, battus dans tous les secteurs de jeu, archi-dominés en mêlée fermée et devant faire face à la furia catalane derrière. Le second acte plus équilibré (exception faite des cinq premières minutes) verra Bourgoin se montrer plus entreprenant dans le jeu. Pour autant les joueurs d'Alexandre Péclier ne réussissaient pas véritablement à se montrer dangereux. Il faut dire que l’Usap a réussi aussi un joli travail défensif, ne se montrant pas coupable d’un relâchement trop important alors que le score et la victoire étaient acquises. Les Catalans ont resserré les rangs quand il le fallait.

 

L’homme du match

Difficile de dégager un seul homme d’une prestation collective aussi aboutie. Pour sa première titularisation de la saison à l’arrière Mathieu Acebes a montré toutes ses qualités de puncheur et ses capacités d’accélération assez foudroyantes il faut dire. Le joueur a du gaz, et ce soir il a montré qu’à l’arrière l’Usap peut compter sur lui. En troisième ligne, Alan Brazo a livré une sacré partie, grattant, perçant et étant sans cesse au soutien de ses coéquipiers.

 

Les meilleurs

Vivalda, Brazo, Lemalu,Ecochard, Selponi, Acebes ; Perez Galeone, Perrin, Coux

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?