Lyon, sans rougir

  • Lyon, sans rougir
    Lyon, sans rougir
Publié le , mis à jour

Battu à domicile (13-31) par les Ospreys, les Lyonnais ont été battus par plus forts qu'eux mais n'ont pas démérité.

Résumé

Avec sept internationaux sur la feuille de match, les Ospreys confirmait leurs ambitions d'entrée par une pénalité de Davies (8e) puis un essai de Giles (15e) pour mettre la main sur la rencontre (10-0). Lyon, bien en place en touche et en mêlée (quatre pénalités provoquées) parvenait à conserver le ballon et à occuper mais Sami Mavinga commettait un en-avant et l'essai était justement refusé à Baptiste Couilloud (20e). Giles assommait les Lyonnais en deux temps. A la demi-heure, il filait sur son aile (17-3) puis interceptait au retour des vestiaires pour s'offrir un triplé après une course de quatre-vingt mètres. Après avoir sauvé l'honneur grâce à un essai sur une mêlée enfoncée par Browning, le Lou laissait finalement le bonus offensif à son hôte avant un dernier essai de Romanet.

 

Le fait du match

Les jeunes lyonnais peuvent regretter une occupation stérile marquée par deux essais refusés à Baptiste Couilloud (20e) et Maselino Paulino pour des en-avants préalables de Sami Mavinga et Curtis Browning. Ils peuvent tout de même sortir la tête haute et être fier de la combativité affichée, à l'image du deuxième ligne, Félix Lambey, qui s'est fait remarquer sur plusieurs actions par sa capacité à ne pas courber l'échine face aux Gallois.

 

L'action

Toucher du bois ne porte pas forcément chance. Avant la pause, l'ouvreur lyonnais, Jacques-Louis Potgieter tentait une passe au pied face aux perches. Le ballon rebondissait deux fois sur la barre transversale avant de retomber dans des bras gallois. Quand ça ne veut pas...

 

Le joueur

À 19 ans, l'ailier des Ospreys, Keelan Giles s'est remarquer par sa pointe de vitesse. Il a assommé les Lyonnais à lui tout seul, ou presque, en marquant un triplé entre la 15e et la 46e minute. Auteur de deux essais contre Newcastle 45-0) lors de la première journée, il compte cinq essais en deux journées

 

Les meilleurs : à Lyon : Couilloud, Fourie, Lambey, Attoub ;

Aux Ospreys: Davies, Giles, Ashley, Lydiate, Parry, Habberfield.

 

Par Sébastien Fiatte

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?