• Les Angles, bon rebond
    Les Angles, bon rebond
Publié le / Modifié le
La vie des clubs

Les Angles, bon rebond

Champions Honneur de Provence au printemps, après avoir été relégués de Fédérale 3 en 2015, Les Angles pointent à une belle deuxième place et s’apprête à recevoir le leader, Berre-l’Étang, dimanche.

Dimanche dernier, pour la première fois de la saison, l’équipe des Angles n’a pas gagné, mais n’a pas perdu non plus. En déplacement à Givors, les joueurs de Bruno Belguiral (trois-quarts) et de Philippe Bordessoules (avants) ont ramené deux points précieux. Ils leur permettent de pointer à la deuxième place de la poule, à égalité avec Martigues-Port-de-Bouc, avant de recevoir le leader, Berre-l’Étang, qui réalise un début de saison presque parfait, avec dix-neuf points récoltés sur vingt en jeu.

Relégués en Honneur au printemps 2015, Les Angles avaient parfaitement rebondi l’année dernière en réalisant avec deux boucliers brandis par l’équipe fanion et la réserve. « Le jeu est rude en Honneur, souffle Bruno Belguiral. C’est le jeu qui nous a permis de nous en sortir. C’était important de remonter directement. » Et surtout de tirer les leçons des erreurs du passé. Le staff s’est remis en cause après la relégation, et le club a travaillé pour ne plus souffrir des mêmes maux. À l’intersaison, il a battu le rappel de ses anciens joueurs. Vingt ont répondu, dont le talonneur, Ludovic Cherbetian, et le troisième ligne, Romain Cornier, parti joué une saison en Fédérale 2, respectivement à Bédarrides et Châteaurenard. Quand la problématique des licences blanches avaient pollué les compositions d’équipe il y a deux ans et précipité indirectement le club en Honneur, elle appartient maintenant au passé. « Sur soixante-huit licenciés, nous avons cinquante-cinq licences blanches, se réjouit l’entraîneur des trois-quarts. En plus, les joueurs qui arrivent connaissent le club, parfois mieux que nous (sourire), cela a permis de gagner du temps pour les intégrer. »

Ne pas s’emballer

Cela explique en partie pourquoi l’équipe est invaincue après quatre journées. Pour autant, il n’est pas question de s’emballer. Le championnat est encore long, et les équipes affrontées sont pour la plupart des candidats au maintien (Avignon-Le Pontet, Beaurepaire, Givors) mais Les Angles s’est offert quelques bonus en prenant des points sur son terrain. Maintenant, il va falloir changer de braquet.

« Nous savons que nous aurons des jours difficiles, peut-être dès ce dimanche, reconnaît Bruno Belguiral. Avec Berre-l’Étang, nous recevons certainement ce qui se fait de mieux en Fédérale 3. Cette équipe se construit avec le temps et ambitionne légitimement de monter. Nous passerons peut-être à travers mais nous n’oublions pas que notre priorité reste le maintien. Faire partie des six premiers et se qualifier serait la cerise sur le gâteau. »

Par Sébastien Fiatte

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir