Urios : « Je nous ai trouvé forts physiquement »

  • Urios : « Je nous ai trouvé forts physiquement »
    Urios : « Je nous ai trouvé forts physiquement »
Publié le , mis à jour

Après la victoire du Castres Olympique face à Northampton (41-7), Christophe Urios a salué la prestation de ses joueurs. « C'est le match le plus abouti depuis un moment », a t-il lâché.

Peut-on parler de match quasiment parfait aujourd'hui ?

C'est le match le plus abouti depuis un moment parce qu'il y a eu beaucoup de choses. Il y a eu le combat d'avants, une grosse défense, des essais. J'ai vu une équipe heureuse sur le terrain qui ne portait pas la Coupe d'Europe dans son sac à dos. On a joué sans trop de pression particulière si ce n'est celle de se faire plaisir et de jouer notre rugby sans se prendre la tête.

 

Avec cette victoire, vous allez jouer la Coupe d'Europe deux matchs de plus...

Je dis ce que je fais ou je fais ce que je dis. Nous avions dit que l'on ferait les deux premiers matchs à fond. Le premier ne s'est pas bien passé parce que même si nous l'avions décidé ensemble il n'y avait que moi qui était décidé à le jouer. Et le deuxième, c'est tous ensemble que nous l'avons joué. Maintenant qu'est-ce que l'on fait ? Nous sommes comme des cons. On a un conseil des sages mardi. On va discuter et on va voir.

 

C'est assez original comme mode de fonctionnement...

Oui, la Coupe d'Europe, j'ai envie de la jouer. Mais si je suis le seul a vouloir la jouer sur le banc de touche comme c'était le cas au Leinster, je vais me faire chier. Il y a une relation particulière avec la Coupe d'Europe à Castres, cela ne vous aura pas échappé. C'est plutôt un fardeau, lourd à porter, pas facile à gérer. C'est une compétition à part, mais elle est belle puisqu'on y voit des grands matchs de rugby. Mais pour cela, il faut que l'on est tous envie de la jouer. Je la trouve intéressante cette compétition parce que tu joues des équipes que tu ne connais pas bien, tu peux lancer des jeunes pour leur faire connaître le haut niveau. Il y a plein de choses positives.

 

Pour revenir sur le match, on a l'impression que le tournant du match est quand vous vous retrouvez à quatorze et que vous inscrivez un essai dans la foulée.

Il y a eu cela bien sûr mais je pense que c'est la multitude des ballons portés sur notre ligne qui a été intéréssante, où l'on a pas cédé un pouce de terrain. La semaine dernière, nous avions été en difficulté sur ce secteur. Nous avons dit aux joueurs que ce n'était pas acceptable. Je pense que la première mi-temps se gagne là. Je nous ai trouvé forts physiquement, on a gagné tous les duels, on a avancé, on leur a fait mal aux plaquages. Dans le jeu, nous avons retrouvé les systèmes travaillés à l'entraînement et que l'on avait pas vu depuis un moment.

 

Il y a eu aussi une très grosse mêlee.

La semaine dernière, nous avions été en difficulté là-dessus. Le déclic est venu du fait que l'on a joué la Coupe d'Europe. Nous avons mis de l'intensité, on se déplaçait vite, on a montré que l'on était au niveau.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?