Montpellier retrouve le sourire

  • Montpellier retrouve le sourire
    Montpellier retrouve le sourire
Publié le , mis à jour

En battant le Leinster à domicile (22-16) lors de la deuxième journée de Champions Cup, le MHR se relance dans la poule 4. Seule déception, le bonus défensif laissé aux Irlandais.

Résumé du match :

Il aura fallu attendre la 25e minute de ce Montpellier – Leinster pour que le tableau d'affichage affiche enfin autre chose que 0-0. Grâce à une pénalité de Nacewa, les irlandais prirent l'avantage au score (0-3). Mais une avance de courte durée puisque cette ouverture du score a eu le mérite de réveiller enfin les montpelliérains. Les hommes de Jake White montrèrent enfin leur puissance collective mais également leur classe individuelle sur deux actions ponctuées d'un essai. Le premier par Vincent Martin, qui après avoir cassé la première ligne du Leinster, est allé aplatir dans l'en-but (7-3, 30e). Puis c'est Nadolo en bout de ligne et après avoir éliminé deux adversaires qui donna un avantage de onze points au MHR (14-3, 36e).

Le deuxieme acte, parti sur les mêmes bases que le premier à savoir une période d'observation, va s'accélérer suite au carton jaune reçu par Rob Kearney à la 56e minute suite à une obstruction. Une supériorité numérique dont va profiter le MHR dans la foulée. A la suite d'une mêlée irlandaise, Nadolo intercepte une passe de sortie et file dans l'en-but (22-6, 59e). Le match est plié. Un essai de Nacewa en fin de match offre tout de même le bonus défensif au Leinster (22-16, 79e)

 

Tournant du match : le deuxième essai montpelliérain

Mené 7-3 à cinq minutes de la pause et en capacité de revenir, le Leinster va de nouveau craquer face à la puissance de Nadolo. L'essai de l'ailier du MHR juste avant la pause punit les irlandais qui ne reviendront pas.

 

L'homme du match : Nadolo

Deux essais, dont un de grande classe, des accélérations fulgurantes et même de gros plaquages défensives en fin de match, l'ailier du MHR a été dans tous les bons coups. Grand artisan de cette victoire importante, Nadolo s'impose petit à petit comme une pièce maîtresse du système de Jake White.

 

Les meilleurs joueurs :

Steyn, Nadolo, Willemse, Du Plessis, Nacewa

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?