Mondial XIII : L’Italie vers une deuxième qualification ?

  • Mondial XIII : L’Italie vers une deuxième qualification ?
    Mondial XIII : L’Italie vers une deuxième qualification ?
Publié le

Qualifiée lors de la précédente Coupe du monde, l’Italie est toujours en course pour la qualification. Les Italiens sont maîtres de leur destin.

Lorsqu’une coupe du monde approche, l’Italie pointe le bout de son nez. Le rugby à XIII de l’autre côté des Alpes est certes une discipline mineure, un sport en voie de développement. Au sein de la fédération internationale, ils occupent le treizième rang mondial.

En revanche pour participer à un mondial, les Italiens ne sont pas les derniers venus. Rappelons qu’en 2013 lors du tournoi  qui avait eu lieu en Europe, ils avaient fait largement honneur  à leur maillot. En phase de classement, ils s’étaient imposés face au Pays de galles (32-16), partagé les points avec l’Ecosse (30-30) et baissé la garde face au Tonga (16-0). Sans cette défaite, les Transalpins auraient disputé les quart de finale de l’épreuve à la place de l’Ecosse.

 

L’apport de la  communauté australienne et Mirco Bergamasco

Plus près de nous, les Italiens sont en course pour une seconde qualification consécutive. Samedi à Monza, ils reçoivent le Pays de galles. En cas d’une victoire ou d’un match nul (meilleur goal average), l’Italie aura son billet pour une aventure australe. Dans l’hypothèse d’une défaite, les Transalpins auront un autre joker. Ils pourraient être opposés  le 5 novembre à Leigh au vaincu d’Irlande –Russie.  Cette dernière pourrait  être son adversaire. Un adversaire largement à la portée de la «  Squadra ».

Cette formation italienne affiche un certain dynamisme, ce qui s’explique par la présence de nombreux australiens revendiquant une origine italienne. Ainsi des joueurs de Super League tels que Terry Campese, Josh Mantellato (Hull KR) et de NRL comme  Kieran Quabba (Cowboys Queensland), Joe Tramontana (Canterbury) apportent une valeur ajoutée à cette équipe. Une équipe renforcée par l’ancien ailier du Stade français international sous le maillot de la squadra, Mirco Bergamasco (champion de France 2004, 2007 et sélectionné pour trois Coupe du monde à XV en 2003, 2007, 2011). Les Italiens ont des arguments pour valider leur billet pour une seconde participation à une coupe du monde. Samedi à Monza, les Gallois vont avoir du pain sur la planche.

Didier Navarre
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?