Le top 5 des Brive - Clermont

  • Le top 5 des Brive - Clermont
    Le top 5 des Brive - Clermont
Publié le , mis à jour

Le « derby du Centre » entre Brive et Clermont, qui a lieu dimanche (16 h 15), a réservé, ses dernières saisons, des rencontres spectaculaires, tendues ou tournant à la démonstration. Retour sur cinq matchs qui ont marqué l'histoire de ce derby.

5- Le plus chaud

 

Brive – Clermont (8-10), saison 2003-2004

Un derby, par définition, annonce souvent une rencontre engagée, parfois hachée voire à la limite de la violence. Ce Brive - Clermont de mars 2004 va en être le parfait exemple. Peu voire pas de jeu, un match sans relief, des gestes à la limite et pour finir le tout des « générales » digne d'une autre époque. Les esprits vont même s'échauffer dès la première minute, Cédric Soulette recevant un carton jaune suite à une première échauffourée. Sur le terrain, pas grand-chose si ce n'est un essai de chaque côté. Rougerie mettant les Auvergnats sur la voie de la victoire dès la 20e minute avant que Laharrague ne réduise l'écart pour Brive en fin de match. Score final, 10 à 8 et un derby qui ne restera pas dans les annales pour son jeu et ses grandes envolées.

 

4- Le plus pénalisé

 

Brive – Clermont (6-21), saison 2014-2015

Un derby sans essai. Pour la première de Franck Azéma sur le banc clermontois en tant qu'entraîneur principal, les supporters de l'ASM vont découvrir un style fait de combat et de puissance. En ce mois d'août, les Jaunards sont plus puissants, plus forts, plus en jambes tout simplement. Sans inscrire d'essai, ils font plier les Brivistes, ces derniers se mettant sans cesse à la faute. Quinze points de Lopez et deux pénalités de Parra offrent la victoire à Clermont qui aura quasiment fait la course en tête tout le match. Les Auvergnats sont lancés sur la route du Stade de France.

 

 

3- Le plus lointain

 

Clermont – Brive (7-21), saison 2003-2004

Lointain parce qu'en ce début de saison 2003-2004, les Brivistes vont s'imposer pour la dernière fois à Marcel-Michelin jusqu'à aujourd'hui. Tout frais promu en Top 16, Brive étale toute son envie du moment pour écraser des Clermontois aux abonnées absents. Totalement dominateur, le CAB ne va pas encaisser de points durant 80 minutes soit jusqu'à l'essai pour l'honneur d'Alexandre Audebert. Avant cela, une démonstration marquée par deux essais de Le Roux et Donguy en première période et un drop de Penaud. 18-0 à la pause, un score qui va tenir longtemps avant une dernière pénalité de Laharrague et cet essai clermontois de dernière minute (7-21). En fin de saison, Brive accédera à la phase finale alors que l'ASM terminera à une modeste septième place de la poule A.

 

2- Le plus historique

 

Clermont – Brive (57-14), saison 2011-2012

Mai 2012. Dernière journée du championnat. Clermont, déjà qualifié pour les demi-finales, accueille Brive, relégable et qui doit absolument s'imposer à Marcel-Michelin pour sauver sa peau. Autrement dit, la tâche est compliquée. Le CAB va résister trente minutes à la furia clermontoise. Et même faire mieux que cela. Grâce à deux essais de Figuerola et de Speeding, les Brivistes mènent 14-8 à Clermont. Mais l'essai de Fofana à la demi-heure va enclencher la machine de l'ASM qui, au total, va inscrire huit essais et ne plus laisser Mathieu Belie et ses coéquipiers inscrirent le moindre point. Score final, 57 à 14 et une relégation en Pro D2 pour le CAB qui ne passera qu'une saison à l'échelon inférieur.

 

 

1- Le plus beau

 

Clermont – Brive (36-29), saison 2013-2014

Le plus beau parce que le spectacle n'a pas manqué. Le plus beau parce qu'il y a eu cinq essais. Le plus beau parce que Brive a joué le jeu. Le plus beau parce que Clermont voulait conserver son invincibilité à domicile. En effet, en cette période de novembre 2013, l'ASM est au cœur de sa série d'invincibilités de quatre ans à Marcel-Michelin. Tous les clubs depuis quelques mois envoient une équipe remaniée sachant que la défaite semble inévitable. Mais pas Brive. Pas ce jour-là. Les Brivistes se présentent avec leur équipe type et jouent le jeu. Ils vont accrocher Clermont tout au long du match. Lorsque l'ASM se détache pour mener 20-10, Germain et ses coéquipiers s'accrochent et reviennent aux vestiaires à égalité 20-20. En seconde période, sur une pénalité de Germain, le CAB prend même l'avantage (26-23) puis recolle à 30-29 à dix minutes de la fin. Deux derniers coups de pied de Brock James offrent la victoire à Clermont (36-29). Mais que ce fut dur pour les Auvergnats ! 

 

 

Par Kévin Saccani (@saccanikevin)

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?