Ile-de-France : Boujon a lancé sa campagne

  • Ile-de-France : Boujon a lancé sa campagne Ile-de-France : Boujon a lancé sa campagne
    Ile-de-France : Boujon a lancé sa campagne
Publié le , mis à jour

Face aux attaques de ses opposants, le président francilien, Jean-Louis Boujon, défend sa nouvelle gouvernance et ses projets.

Le président du comité francilien, Jean-Louis Boujon, a lancé, la semaine dernière, sa campagne, en vue des élections régionales qui se dérouleront le 5 novembre au Creps de Châtenay. Son exercice est de pure forme. Aucune autre liste ne s’est inscrite face à la sienne. Le 5 novembre, il sera réélu pour son quatrième mandat. Dans quelles conditions ? C’est tout l’enjeu des quelques semaines qui le sépare du vote. Si aucun autre candidat n’a monté de liste concurrente, des opposants sont montés au front contre lui ces dernières semaines. La dernière charge a été donnée par Alain Denêtre, un élu du comité départemental de Seine-et-Marne. Dans le cadre de la candidature Bernard Laporte à l’élection fédérale, poussé en avant par les soutiens de Laporte, Serge Simon et Michel Tachdjian, Alain Denêtre avait envoyé un courrier à une cinquantaine de clubs franciliens pour leur demander de se joindre à son action, de boycotter les élections, pour provoquer un vote minoritaire. Patrick Guinoiseau, le président de la Seine-Saint-Denis, autre soutien de Bernard Laporte, avait dénoncé avant lui dans nos colonnes la candidature Boujon. Stéphane Espa vient d’organiser une conciliation au CNOSF pour contester l’élection du comité directeur au comité de Paris (voir écho). Quel sera l’impact sur le vote de ces trois sorties ? « Ce qui est étonnant, commente Jean-Louis Boujon au sujet des deux premiers, c’est qu’ils dénoncent tous les deux le manque de démocratie dans notre comité, alors qu’ils ont été associés à l’élaboration de notre nouvelle gouvernance, et qu’ils l’ont tous les deux ratifiée. » Autre grande faiblesse des opposants déclarés : aucun chez de file ne s’est déclaré chez eux. Le texte de la nouvelle gouvernance adopté il y a deux ans, le temps ne manquait pas pour constituer une liste de dix-huit noms. « Pas le temps, et pas forcément les compétences », a répondu un jour Stéphane Espa. Bernard Laporte, qui avait dit qu’il prendrait l’Ile-de-France, en est donc pour ses frais.

Une cour d’honneur

La marque principale de Jean-Louis Boujon à la tête du comité d’Ile-de-France, est d’avoir imposé le plus grand comité français en tant que laboratoire fédéral, lors de sa dernière mandature. La géolocalisation inventée par son vice-président Florian Grill (aide au club pour leur développement en fonction des spécificités de leur territoire), la fédération l’a reprise à son compte. Les nouvelles pratiques, et le rugby à 5, décrié par ses opposants, ont été adoptés par la Fédération. La nouvelle gouvernance est la dernière de ses innovations. En réduisant le comité directeur à dix-huit membres - 37 auparavant - Jean-Louis Boujon veut favoriser la capacité de décision de l’organisme régional. En interdisant les doubles mandats, il veut renforcer l’action des départements. « Globalement, la nouvelle gouvernance doit renforcer les initiatives locales en décentralisant les moyens d’action », explique-t-il. L’intitulé de son projet - « Ovale demain… Ile-de-France, terre d’innovation » - s’inscrit dans la logique de sa dernière mandature. Le développement du rugby à VII - création d’une académie pour dégager une élite francilienne -et la réflexion sur le calendrier des équipes jeunes pour endiguer les pertes, font partie de ses projets. Défenseur du lien intergénérationnel, il a également annoncé la création de « la cour d’honneur du rugby francilien », sorte de « Hall of fame » sur lequel seront distinguées les grandes figures, dirigeant, arbitre ou joueur, qui ont marqué le territoire. Le 5 novembre, les clubs diront s’ils soutiennent sa vision dans leur majorité, ou s’ils s’en remettent à lui tout en s’en désintéressant.

Par Guillaume Cyprien

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?