Soyaux-Angoulême au défi catalan

  • Soyaux-Angoulême au défi catalan
    Soyaux-Angoulême au défi catalan
Publié le , mis à jour

Rester invaincu à Chanzy, voilà la périlleuse mission qui attend Soyaux-Angoulême face à Perpignan.

Encore du lourd pour les Charentais après le déplacement à Agen la semaine dernière et celui à Albi dans quinze jours. Cette fois ce sont les catalans de Perpignan, actuellement en pleine confiance, qui viennent en découdre à Chanzy. Et probablement avec des intentions de victoire compte tenu de leurs derniers résultats. Effectivement leurs dernières victimes ont pour noms Oyonnax, Béziers et Bourgoin avec deux bonus offensifs à la clé et la bagatelle de douze essais inscrits au cours de ces trois rencontres. En conférence de presse mercredi Julien Laïrle et Rémy Ladauge reconnaissaient que ça allait être un match difficile. « On reçoit un gros, avouait Julien Laïrle. Cette équipe a mis du temps à se mettre en place mais c’est une grosse écurie bien armée. En plus ils ont retrouvé la confiance et sont sur une spirale positive. Alors que nous on sort d’un match où le score fait mal à la tête surtout quand tu passes de l’espoir à la désillusion. On a tenu tête à Agen pendant soixante-six minutes, là il faudra en tenir quatre-vingt ».

 

Se rassurer par le jeu

Ce qui est rassurant malgré tout c’est le jeu que les angoumoisins ont proposé à Armandie. Sur le plan offensif, les partenaires de Shalva Sutiashvili ont développé un jeu fait de mouvements. Le jeu que prônent les coachs. Hélas, ils ont trop reculé et commis trop d’erreurs individuelles. Il n’empêche l’équipe affiche une progression à chacune de ses sorties. A cet égard, Rémy Ladauge soulignait « une bonne cohésion et des trois-quarts qui se réveillent ». Et puis les partenaires d’Ayestaran vont encore pouvoir compter sur leur fidèle public. Chanzy sera plein comme un œuf vendredi soir et on l’a vu contre Dax, le public charentais a véritablement fait office de dix-septième homme. Pour cette rencontre, six changements notoires sont à noter. Halatavau, ménagé à Agen, retrouve son poste de pilier droit. Il en est de même pour Kruger en seconde ligne et Laulhé en troisième ligne. Ce dernier du voyage à Agen n’avait pas été aligné à cause d’une douleur à la cheville. Enfin Poët, absent depuis Oyonnax, fait son grand retour dans l’équipe en doublure de Duca à l’ouverture. Quant à Mau et Bolakoro, au repos la semaine dernière, ils font leurs retours aux ailes.

 

L’équipe :

Laforgue ; Bolakoro, Riva, Roger, Mau ; Duca, Ayestaran ; Sutiashvili, Lescure, Laulhé ; Taelega, Kruger ; Halatavau, Le Guen, Boutemani,

Remplaçants : Paquet, El Jaï, Lebas, Fono, Larroque, Poët, Ric, Stastny

 

Par Jean-François Chrétien

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?