Oyonnax poursuit sa série

  • Oyonnax poursuit sa série
    Oyonnax poursuit sa série
Publié le

Face au leader, les joueurs de l'Ain ont enchaîné une troisième victoire consécutive.

Le match

Pour Agen une série à été stoppée dans l'Ain (sept matchs sans défaite), pour Oyonnax une autre s'est prolongée (trois victoires consécutives) et pourtant dans les deux camps on a évoqué le même sentiment de satisfaction. Mathieu Blin, l'entraîneur Agenais, évoque "un groupe déçu, mais un point dfe bonus contre Oyonnax cela peut compter à la fin". Johann Authier, son homologue du Haut-Bugey retient "les ressources mentales des joueurs qui ont su aller chercher la victoire nécessaire pour rester dans le championnat". Les deux analyses résument ce que fut le choc au sommet lancé par les Agenais qui prenaient le jeu à leur compte pour mettre du rythme, ramener Oyonnax sur sa ligne et envoyer Mchedlize au delà pour prendre le score et finalement le tenir durant toute la première période même si à la demi-heure de jeu Oyonnax, en misant sur sa puissance, commença à reprendre les affaires en mains. L'embellie allait vite se confirmer et en deux temps et deux mouvements, amenant chacun leur essai, l'USO reprenait la conduite du match au tableau d'affichage, mais aussi sur le terrain pour monopoliser le ballon. Il ne fut rendu que deux fois aux Agenais qui en profitèrent pour inscrire autant de pénalités, mais Oyonnax ajoutait un troisième essai pour sceller sa troisième victoire en trois matchs.

 

Le tournant

Il se dessina en deux temps. Le premier fut celui de l'usure quand à la dfemi-heure de jeu Oyonnax commença à poser sa patte sur le match en imposant le défi physique. Le deuxième découla logiquement du premier, vingt minutes plus tard quand l'emprise oyonnaxienne se fit encore plus marquée avec pour conséquence deux essais inscrits en trois minutes avec au départ de chacun une épreuve de force sur un ballon porté. En puissance Ursache pointait le premier essai, Codjo signait le deuxième après avoir récupéré un mauvais dégagement de Nakosi sur une première vague oyonnaxienne.

 

L'essai

Pour avoir oublié en route les transformations de ses deux essais et une pénalité, Oyonnax restait à dix minutes de la sirène sous la menace (16-13), d'autant que l'excès de précipitation avait enrayé de multiples tentatives. Sur un ballon relevé Oyonnax repartait à l'assaut et Gondrand perçait le rideau agenais avant d'être stoppé à deux mètres de la ligne. Le jeu rebondissait et Veau termina it le travail pour délivrer Mathon.

 

Les meilleurs: À Oyonnax: MacDonald, Sykes, Ursache, Faure, Veau

À Agen : Marchois, Darbo, Mchedlize, Denos

 

Par Jean-Pierre Dunand

 

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?