Montauban en père Peinard

  • Montauban en père Peinard Montauban en père Peinard
    Montauban en père Peinard
Publié le

Montauban dispose aisément de Narbonne (21-3) et remonte à la sixième place. Pour les Audois c'est un coup d'arrêt.

Résumé

Narbonne n'a pas existé. Le temps pour les hommes de Chritian Labit de prendre le score sur une pénalité réussie à la 9e minute par Clint Eadie et puis plus rien. Une marée verte a déferlé sur la défense orange. Deux beaux essais en première période (par Ascarat puis Chaput) sont venus sanctionner cette domination sans partage. La deuxième mi-temps s'est résumée à une attaque perpétuelle des Montalbanais, en quête de leur troisième essai qui ne viendra jamais, la faute à de trop nombreuses maladresses dans le dernier geste. Les locaux ont eu au moins quatre occasions franches d'inscrire cet essai mais il n'est jamais venu. Les Narbonnais ont défendu bec et ongles mais ils n'ont jamais pu contrarier des Montalbanais plus que jamais en course pour rester invaincus sur leur pelouse. Narbonne est apparu très limité sur ce match. Sans doute les Tango avaient-ils déjà la tête au prochain match, qu'ils joueront contre Agen.

 

L'essai

La course folle de Jérémy Chaput, deuxième essai montalbanais du match. On joue la 21e minute de la rencontre et depuis quelques minutes, Montauban est sur un temps fort. Les Narbonnais ne voient plus le jour et les locaux en profitent : Riian Swanepoel perce plein champ en résistant au retour de deux défenseurs et sert son talonneur et capitaine Mickaël Ladhuie. Le numéro 2 met les gaz et s'échappe avant d'être repris à 40 mètres de la ligne d'en-but narbonnnaise. Le capitaine montalbanais parvient à servir in extremis sur son intérieur son demi de mêlée Jérémy Chaput, venu au soutien à pleine vitesse et qui va aplatir sans opposition.

 

L'homme : Jérémy Chaput.

Il a marché sur la rencontre. Le numéro 9 montalbanais, en plus de marquer un essai magnifique, a été le parfait animateur du jeu narbonnais. Très bon dans l'alternance, collé au ballon, doté d'une excellente vision du jeu, le demi de mêlée a fait très mal à Narbonne. Une prestation trois étoiles.

 

Le fait du match

Les manqués de Montauban … S'en voudront-ils à la fin de la saison, lorsque tous les points compteront ? Ils n'en sont pas encore là. Toujours est-il que les Montalbanais ont laissé sur le pré de Sapiac deux points de bonus offensifs qui leur semblaient acquis lors de leur deux derniers matchs. Vendredi soir face à Narbonne, ils ont passé toute la deuxième période à camper dans le terrain narbonnais, à pilonner la ligne d'en-but, à balayer le terrain dans tous les sens pour trouver la faille. Las, ici une faute de main, là un en-avant, ils n'ont jamais pu aplatir le troisième essai. Pas si grave dans l'immédiat, mais qu'en sera t-il au mois de mai ?

 

Les meilleurs : à Montauban, Chaput, Sergueev, Bosviel, Tekassala,

À Narbonne, Herjean.

 

Par David Bourniquel

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?