Limoges : Lorée a fait le bon choix

  • Limoges : Lorée a fait le bon choix
    Limoges : Lorée a fait le bon choix
Publié le / Mis à jour le

L’ancien pensionnaire du Top 14 participe grandement au très bon début de saison de sa nouvelle équipe.

La descente en Fédérale 1 de Mathieu Lorée avait été l’un des mouvements les plus notoires de la division. Son manager de Lyon, Pierre Mignoni, qui lui avait confié une grande responsabilité dans la course à la remontée en Top 14 (23 feuilles de match et 13 titularisations), n’avait pas réussi à le conserver dans son effectif. Aucun club professionnel ne s’était positionné sur lui. À seulement 29 ans, sa carrière se trouvait à l’arrêt. Passé trois mois d’attente à tourner en rond avec sous le bras ses deux titres de champion de France de Pro D2 - le premier à 19 ans avec le Racing de Pierre Berbizier aux côtés de Jeff Dubois et Thomas Lombard - et ses 90 matchs de Top 14, Mathieu Lorée avait donc décidé avec l’aval de son épouse et celui de ses deux petites filles, de répondre favorablement à la proposition de contrat d’une année du président limougeaud Didier Ratinaud, formulée tardivement à la fin du mois de juillet. « Il était hors de question de toucher un chômage en attendant un contact hypothétique, explique-t-il. Je ressens le besoin primaire de jouer et de me défouler. Le projet limougeaud est séduisant. Je n’ai eu aucune hésitation. » Et Limoges de toucher la bonne pioche. Ce caractère volontaire et très ouvert s’est refait une santé de jeune premier dans l’équipe surprise de la poule élite. Compte tenu de la blessure de la recrue Stéphane Guénin, l’ouvreur international amateur de Libourne, l’entraîneur Sébastien Bonnet a incorporé Lorée dans la rotation des ouvreurs. Comme lors de ses jeunes années au Racing, ce touche à tout talentueux a disputé deux matchs à ce poste. Il a évolué à la mêlée lors des quatre autres. Sur l’ensemble des six premières rencontres, il n’a pas manqué la moindre minute de jeu. « Sa présence est très bénéfique, le loue Sébastien Bonnet. Stratégiquement, il a toujours un temps d’avance. Il sait inverser la pression quand nous la subissons, quel que soit le poste auquel il évolue. Et son implication est très appréciable. » Limoges à la troisième place de la compétition, Mathieu Lorée y est sans doute pour quelque chose.

 

Par Gérard Piffeteau

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir