• Massy - Provence Rugby : Premier défi à Ladoumègue
    Massy - Provence Rugby : Premier défi à Ladoumègue
Publié le / Modifié le
Fédérale 1

Massy - Provence Rugby : Premier défi à Ladoumègue

Massy reçoit pour la première fois un concurrent à la montée en Pro D2. Provence Rugby cherche un succès probant à l’extérieur. 

La condition d’une position favorable des Provençaux aux abords de la première place, au clap de fin de la phase aller, sera la prise d’un succès au moins lors de ses déplacements à Massy, Bourg-en-Bresse et Tarbes. Le calendrier défavorable de ses déplacements chez ses concurrents à l’accession au Pro D2 - « À chaque fois qu’on prend le bus, c’est pour jouer des matchs difficiles », dit Delpoux - ouvre la possibilité du raidissement de son ascension. La défaite de son équipe à Nevers a réellement lancé la compétition dans sa phase ultra-concurrentielle. Une défaite à Massy conjuguée à un succès nivernais la confirmerait pour la première fois dans sa position de poursuivante. Et quel retard accuserait-elle sur la ligne de départ de la seconde phase en perdant partout ailleurs ? Empêcher, ou limiter cette ligne de fracture, qui alimenterait la dynamique positive de la concurrence, engagera favorablement son entrée dans la deuxième partie de la saison a priori plus favorable. Deuxième tentative de franchissement dans le déroulé de son parcours difficile, ce « mur » de Massy dira également sa capacité au sursaut acrobatique. L’obstacle est mouvant.

Cœur gros

Si les Massicois ont fait une mauvaise opération en ne rapportant rien de leur voyage à Tarbes, comme ils n’avaient rien rapporté depuis Bourg-en-Bresse, ils y ont toute de même démontré leur facilité à produire leur jeu de mouvement, malgré le contexte de match équilibré, tendu, et difficile. Ils ont aussi joué à douze pendant une minute. Leur défense a été remarquable en cet instant. Elle contient de la densité. Le match de ce week-end est le premier qu’ils livreront chez eux contre un membre du top 6. Et puisque leur entraîneur des trois-quarts Stéphane Gonin, dépité par le déroulement du match à Tarbes, admet « qu’on commence un peu à compter les points perdus », les pensionnaires de Ladoumègue contraints au succès pour ne pas décrocher franchement, se lanceront sans doute dans une partie enlevée et sagace. « À Tarbes, on a juste manqué de jugeote au moment de faire la dernière passe. On n’a pas joué tous les coups à fond », regrettait aussi Gonin.

Encore plus de passes, donc, face à cet adversaire un peu fébrile le week-end dernier, dans cet exercice de donner la vie au ballon. « Il aurait fallu qu’on ne s’en fasse aucune pour ne pas faire d’en-avant », ironisait Marc Delpoux en début de semaine, après le match contre Auch joué en partie sous un déluge. Il avait aussi fait beaucoup tourner son effectif. Il alignera samedi son équipe la plus compétitive, pour tenter de rester au-dessus du lot, en compagnie de Nevers.

 

Par Guillaume Cyprien

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir