Racing - Nanterre : Le passage de Grenoble

  • Racing - Nanterre : Le passage de Grenoble Racing - Nanterre : Le passage de Grenoble
    Racing - Nanterre : Le passage de Grenoble
Publié le , mis à jour

L’équipe nanterrienne représentante du Racing 92, a entamé un nouveau cycle, validé par le succès contre Grenoble.

L’équipe de Racing-Nanterre a pris un temps d’avance sur sa concurrente de Grenoble en remportant à domicile la première de leurs deux confrontations (13-6). D’après les premiers éléments livrés par le début du championnat Armelle-Auclair, toutes les deux semblent parties pour se livrer comme la saison dernière, un duel de fin de classement pour laisser à l’autre la dernière place du groupe. Promues, dépassées par le niveau qu’elles découvraient, ni les Grenobloises, ni les Nanterriennes, n’étaient parvenues à remporter un seul match dans la saison. Le premier match à Grenoble qui devait servir à les départager, elles en étaient sorties sur un match nul. Il avait fallu attendre la dernière journée et le retour à Nanterre pour établir leur classement final. Le Racing-Nanterre s’était imposé. C’est dire si le nouveau succès des Franciliennes sur les Grenobloises est important. « Je pense tout de même que nous devrions vivre une saison assez différente, tempère leur coentraîneur Stéphane Jourdan. Nous allons profiter de notre nouvelle dynamique pour progresser, et mieux tirer notre épingle du jeu ».

Duo expérimenté

Deux éléments nouveaux ont été enregistrés dans l’environnement de cette équipe. Le premier, notoire : l’arrivée d’Hervé Jégou aux côtés de Stéphane Jourdan pour entraîner. Les deux anciens demis de mêlée se connaissent depuis l’époque du « Show Bizz ». Hervé Jégou était remplaçant de Gérald Martinez lors de la première finale du Racing en 1987. Stéphane Jourdan était le remplaçant de Sam Saffore au moment du titre de 1990. Jégou a entraîné favorablement à Domont (Fédérale 1) et à Drancy (Fédérale 2). Dans ce club dirigé par Marc Chevalier, qui fut une grande figure du Racing avant eux, la constitution de leur duo symbolise le rapprochement avec le Racing 92 de Jacky Lorenzetti, qui apporte son soutien. Ce week-end, les filles de Racing-Nanterre ont bénéficié d’une invitation pour jouer contre Rouen sur le stade Olympique de Colombes. L’aide financière du Racing 92 permet aussi des voyages en train plutôt qu’en bus. « Tout se met en place chez nous, dit Jourdan. Cette année, la section a fédéré 15 minimettes, 25 cadettes, et deux équipes seniors. Tout l’ensemble progresse, et je suis persuadé que la locomotive des seniors sera bien placée à la fin ».

Par Guillaume Cyprien

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?