Albi, l'union sacrée est décrétée

  • Albi, l'union sacrée est décrétée
    Albi, l'union sacrée est décrétée
Publié le

Le SCA, dernier du classement de Pro D2, prépare le choc de ce vendredi soir contre Soyaux-Angoulême, capital pour la suite de sa saison.

Les Tarnais n'avaient plus connu pareil stress depuis la fin de l'ère Broncan. Une époque où le sorcier du Gers et son armée jaune et noire jouait le maintien dans un contexte de reconstruction méthodique et de l'assainissement d'un club alors exsangue.

Le temps a passé, le club a accroché une demi finale du championnat en 2015, a assaini ses finances et tous ses voyants internes sont au vert. Sauf qu'un grain de sable est venu enrayer le secteur sportif. Lanterne rouge du championnat avec onze petits points glanés après neuf journées, le Sporting club albigeois avance à un rythme de relégable. Ce soir, la réception de Soyaux-Angoulême doit impérativement se solder par une victoire, sous peine de voir le club tarnais plonger dans une crise qui, si elle n'est pas encore déclarée, n'attend qu'une défaite supplémentaire pour prendre de l'ampleur.

Des choix forts

Comment y parvenir ? Les dirigeants ont décidé de décréter l'union sacrée derrière les joueurs. Appels aux supporters et ... appel du pied à l'affect des joueurs. Finies les réactions acerbes à chaud chargeant les joueurs. L'heure est au pardon et à la discussion. Lundi matin, des membres du conseil d'administration sont venus rencontrer les joueurs pour leur communiquer leur soutien. Côté sportif, tout est bon pour provoquer le déclic tant espéré. Yogane Correa, ex deuxième ligne du club, cheville ouvrière des ères Béchu et Broncan, passera l'avant-match avec les joueurs, histoire de leur remémorer les belles heures du club, les moments de doutes traversés -et tous vaincus- par l'institution jaune et noire par le passé.

Sur le terrain, Serge Milhas a fait des choix forts pour essayer de forcer la décision. César Damiani, Sione Tavalea, Maxime Fray et Lucas Martinez débuteront la rencontre sur le banc, afin d'offrir une fin de match musclée à des Angoumoisins qui n'auront peut-être pas autant de masse et de puissance pure sur leur banc. Russlan Boukerou, aux abonnés absents ou presque depuis le début de la saison, sera titularisé avec le numéro 5 dans le dos. Malik Djebablah sera le premier grand blessé de la saison à retrouver la pelouse. Il débutera au talonnage. Une très bonne nouvelle. Il devra porter ses copains vers la victoire dans un match « à la vie, à la mort ».

Par David Bourniquel

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?