Albi est toujours en vie

  • Albi est toujours en vie
    Albi est toujours en vie
Publié le

Au bout d'un match tendu, Albi réussit à s'imposer. Et reste en vie.

Résumé

Un sommet d'intensité. Les Tarnais au pied du mur ne pouvaient décemment pas se permettre de perdre ce match. De l'autre côté, les Angoumoisins savaient qu'ils avaient les moyens de bousculer les Albigeois en plein doute. Emmenés par leur entraîneur Rémy Ladauge, ex de la maison jaune et noire, les joueurs du SA XV avaient bien préparé leur coup. Ils tournaient à la mi-temps menés de peu après avoir inscrit le premier essai de la rencontre par leur troisième-ligne Laulhé. A 13-10, ils étaient parfaitement dans les clous de leur plan de jeu et ils parvenaient même à égaliser par une pénalité de Poet. Las, une incroyable erreur (lire par ailleur) allait relancer les Tarnais et leur permettre de prendre le score pour ne plus le lâcher. Les Albigeois ont su faire montre de maîtrise pour gérer la fin de match tendue où même à quatorze contre quinze, ils ont su tenir.

 

L'essai

Sheklashvili pour ne pas douter. Le pire des scénarios commençaient à s'écrire. Soyaux-Angoulême était parfaitement en place dans le match et venait de prendre le score en inscrivant le premier essai de la rencontre. Les Albigeois allaient-ils gamberger ? Non. Dans la foulée, toute l'équipe se mettait en action pour permettre à Beka Sheklashvili de s'écrouler en force dans l'en-but. Annulant ainsi tout le travail des Angoumoisins pour se détacher. À noter aussi le deuxième essai albigeois et l'exploit de Nasoni Naqiri, époustouflant dans son numéro d'équilibriste en bord de touche.

 

Le fait/le tournant

La pénalité jouée à la main par Angoulême. On joue la 45e minute. Soyaux-Angoulême est parfaitement dans le match, son ouvreur Sebastian Poet vient d'égaliser à 13 – 13 et et le pack récupère une pénalité dans ses 40 mètres. Mais, au lieu de jouer la prudence et d'aller en touche, les Charentais décident de jouer à la main. Quelques passes stériles plus tard, Albi récupère le ballon et … va marquer son deuxième essai via Illian Perraux après un exploit de Nasoni Naqiri. Un mauvais choix angoumoisin qui portait le score à 20 à 13 en faveur d'Albi ...

 

L'homme

Malik Djebablah. Le talonneur a réussi un retour fracassant. Solide sur ses lancers, le numéro 2 albigeois s'est en outre multiplié dans le jeu courant, où il est apparu très en forme. Un retour qui va faire du bien aux Tarnais.

 

Les meilleurs

à Albi, Djebablah, Damiani, Desroche, Naqiri, Barthélémy ; à Soyaux-Angoulême, Poet, Fono.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?