Grenade-sur-Garonne, faux départ

  • Grenade-sur-Garonne, faux départ Grenade-sur-Garonne, faux départ
    Grenade-sur-Garonne, faux départ
Publié le , mis à jour

Le Grenade Sport souffre. Un rajeunissement de l’effectif explique ce début de championnat sans la moindre victoire.

Grenade Sport est un club référence en Midi-Pyrénées. Il a même pignon sur rue par la qualité de son école de rugby, sa formation qui a été brillamment honorée par l’obtention du titre national Bélascain en 2015. Quant à son équipe fanion, elle est bien installée au sein du troisième échelon fédéral. Lors des trois dernières saisons, elle a obtenu son billet pour la phase éliminatoire. Or, en ce moment, la vie sportive de l’équipe une est un peu morose.

À ce jour, le glorieux GS ferme la marche de sa poule et ce, après six rencontres officielles sans le moindre succès. Son butin est bien maigre avec trois points au classement fruits de trois bonus défensifs décrochés face à Tournon-d’Agenais, Rieumes et Vic-Fezensac. Une situation sportive qui surprend de nombreux observateurs, sauf le président, Daniel Bergougnoux. « La saison passée, le club a tourné une page. Des joueurs ont arrêté leur carrière ainsi que tout l’encadrement du groupe seniors. Cette année, l’effectif a été sérieusement rajeuni. L’équipe fanion est composée en majorité de juniors Bélascain champions de France en 2015. Ce sont des joueurs talentueux, mais dans ce championnat de Fédérale 3 très exigeant, ils ont besoin de s’aguerrir. Nous ne pouvons rien leur reprocher tout comme à l’encadrement qui fait un excellent travail. Notre regret est d’avoir perdu le premier match à domicile face à Tournon-d’Agenais d’un tout petit point (17-18, N.D.L.R.). Ce revers nous a mentalement fait du mal dans nos têtes et depuis nous sommes dans une spirale négative. Pour nos adversaires, nous sommes maintenant devenus l’équipe à battre. Mais, nous allons tout faire pour nous maintenir. Tant qu’il y a de la vie, il y a de l’espoir. »

Une seule équipe en championnat territorial

Dans leur malheur sportif, les Grenadains ont tout de même une bonne raison d’esquisser un sourire. Le tout récent forfait général de Vic-en-Bigorre libère une place pour la descente. Au terme de la saison, seule, une équipe rejoindra la compétition territoriale. Les cartes sont ainsi redistribuées pour la prochaine relégation qui va se jouer entre Laroque-Bélesta, Vic-Fezensac et l’infortuné Grenade Sport. Pour ce faire, les Grenadains sont dans l’obligation d’accrocher au plus vite leur première victoire. Or, le 13 novembre c’est le leader Tournefeuille qui vient lui rendre visite. La mission ne s’annonce pas impossible, mais tout de même difficile pour une équipe en quête de repères et de confiance.

Le Grenade Sport a certes fait un faux départ, mais il ne va pas abdiquer. Dans la difficulté, il sait aussi se transcender.

Didier Navarre
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?