Brive assure le strict minimum

  • Brive assure le strict minimum
    Brive assure le strict minimum
Publié le

Les Corréziens ont dominé Bayonne 26 à 9, samedi soir, au terme d'une fade rencontre. L'Aviron bayonnais, pourtant dans le coup à la mi-temps, s'enlise de plus en plus...

LE MATCH

À la mi-temps, les Brivistes ont rejoint les vestiaires sous les sifflets. Les 8979 spectateurs avaient de quoi se plaindre : leurs favoris venaient de livrer un premier acte pour le moins timoré. Pourtant dominateurs en mêlée et plus précis en touche, les hommes de Nicolas Godignon étaient menacés par de vaillants Bayonnais. La deuxième période, si elle n'a pas atteint des sommets d'intensité et de spectacle, a au moins vu Arnaud Mela et ses partenaires poser leur empreinte sur les débats. Pendant une demi-heure, l'Aviron s'est retrouvé asphyxié dans son camp, incapable de résister aux charges des avants brivistes, Lucas Pointud en tête, et aux coups de boutoir de la mêlée adverse. Benjamin Lapeyre (49e) puis Sisa Koyamaibole (69e) plaçaient même le CABCL sur la voie d'un succès bonifié. La réaction d'orgueil des Basques les en a finalement privés. Au regard de la qualité de sa prestation du soir, les Corréziens ne pouvaient légitimement pas prétendre au fameux cinquième point. Ils se contenteront tout de même de cette victoire leur permettant de se repositionner au classement. Du côté du promu ciel et blanc, la sinistrose guette après une neuvième rencontre sans victoire.

 

L'HOMME:  Teddy Iribaren

Les spectateurs du stade Amédée-Domenech peuvent remercier Teddy Iribaren. Non seulement le demi de mêlée a été un des meilleurs corréziens ce samedi mais il a en plus été un des rares acteurs à animer cette rencontre bien terne. Auteur d'une percée décisive de quarante mètres derrière sa mêlée, il pensait avoir offert sur un plateau le premier essai de la partie à Benjamin Lapeyre (12e). En vain, l'arbitrage-vidéo révélant une passe en avant. Le numéro 9 a insisté et a fréquemment cherché à dynamiser. Jusqu'à cette prise d'initiative décisive de la 49e minute quand il décida de jouer vite une pénalité pour servir Guillaume Namy en coin. L'Aviron bayonnais ne s'en remettra pas.

 

LA STAT 0

L'Aviron bayonnais n'a toujours pas engrangé le moindre point en déplacement cette saison : les Basques s'étaient auparavant inclinés à Pau (25-9), Bordeaux (40-20), La Rochelle (34-17) et Grenoble (44-16).  

Vincent Bissonnet
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?