Normandie, Le Hiress élu sans surprise

  • Normandie, Le Hiress élu sans surprise Normandie, Le Hiress élu sans surprise
    Normandie, Le Hiress élu sans surprise
Publié le , mis à jour

Le secrétaire général du comité a été élu pour prendre la succession de Jean-Claude Gosselin, à l’issue d’une campagne qui a laissé des traces.

Demain, samedi, le nouveau comité directeur du comité de Normandie, tiendra sa première réunion au siège à Thuit-Signol dans une ambiance étonnante. Il y mélangera les élus colistiers du président élu, Patrick Le Hiress, et ceux de son ex rival, Gilbert Bouteiller, qui se retrouveront réunis à l’issue d’une campagne que le camp Le Hiress a qualifié de « piteuse ». « Ceux qui prendront Bouteiller dans leurs commissions devront assumer ses actes et ses paroles », a commenté Patrick Le Hiress en préambule. L’assemblée générale élective de samedi dernier lui a apporté 163 voix, contre 93 à Gilbert Bouteiller. Ce qui se traduit par vingt-neuf sièges du comité directeur attribués au camp de l’ancien secrétaire général du comité et six à celui de l’ancien trésorier adjoint.

Patrick Le Hiress ne voulait pas d’une nouvelle collaboration. Il avait refusé d’intégrer Gilbert Bouteiller sur sa liste et de lui octroyer le poste de trésorier général. C’est pourquoi ce dernier avait constitué au dernier moment sa propre liste concurrente, en se déclarant du camp de Bernard Laporte. « Et depuis, nous avons reçu je ne sais pas combien de mails, dans lesquels des propos qui avaient été tenus étaient reportés en étant déformés et sortis de leur contexte. Je ne cautionne pas ce genre d’attitude », a dénoncé Patrick Le Hiress. « La campagne s’est déroulée de façon normale », a estimé Gilbert Bouteiller, qui admet avoir envoyé 72 mails à 460 adresses différentes, « dans le cadre d’une campagne Internet menée dans l’urgence. Il faut passer à autre chose maintenant ». Demain, ils poseront côte à côte la première pierre de la nouvelle mandature.

Une femme secrétaire général

Patrick Le Hiress n’a pas encore défini exactement les contours de sa nouvelle équipe. Le poste de trésorier ne sera pas encore attribué officiellement. Le président élu attend la réponse définitive de celui qu’il souhaite installer. En revanche, il tient sa nouvelle secrétaire général : ce sera Véronique Million, du club de Granville, qui sera garante d’une ligne politique participative. « Le comité appartient aux clubs », a conceptualisé Patrick Le Hiress, en détaillant le contour de son action future. « Il y a deux ans et demi, nous avions rencontré de gros problèmes entre les comités départementaux et le comité régional au sujet des écoles de rugby. C’est pourquoi j’avais créé le collège des présidents de département, pour leur remettre les clefs du fonctionnement des écoles. De la même manière, un collège des présidents de clubs sera mis sur pied. Il participera au suivi de nos actions, qui devront répondre aux conventions d’objectifs passées avec la Fédération. » À quoi Gilbert Bouteiller a répondu : « Je veillerai à ce que les promesses soient tenues. » Ambiance.

Par Guillaume Cyprien

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?